Toute une expédition – Franzobel

❯ Titre Toute une expédition
❯ Auteur Franzobel
❯ Genre Essai historique
❯ Édition Flammarion
❯ Collection Roman
❯ Format Grand format – Broché
❯ ISBN 9782080257185
❯ Date de parution 27/04/2022
❯ Nombre de pages 560
❯ Prix 22,90€

4ème de couverture :

1537 : Le conquistador Ferdinand Desoto obtient la direction de la prochaine expédition en Amérique, qui lui apportera, comme à ses guerriers, richesse et gloire. Mais rien n’est joué !
Las, nos cupides chasseurs d’or et de perles, tout droit sortis d’un tableau de Goya, sont attendus par des Indiens dont les habitudes carnassières ne feront pas toujours leur affaire…
De sa plume soigneusement aiguisée, Franzobel raconte la colonisation espagnole du xvie siècle dans une traversée de l’Amérique aussi pathétique qu’hilarante. Frayant hors des sentiers politiquement corrects et jouant avec la conscience troublée de l’homme occidental, il livre une réflexion morale sur notre époque dans un roman d’aventures inoubliable.

À propos de l’auteur/trice :

Franzobel, de son vrai nom Stefan Griebl, né en 1967, est l’un des écrivains les plus populaires et controversés d’Autriche. Dramaturge, poète et plasticien, il est l’auteur en français de la pièce Kafka, comédie (publiée aux solitaires intempestifs). Couronné du prix Nicolas Born, son roman sur le naufrage de La Méduse fut l’un des trois derniers ouvrages en lice pour le Deutscher Buchpreis (Prix du livre allemand) 2017. (source : Flammarion)

Ressenti :

On commence par ce livre objet, une couverture magnifique qui donne ce côté historique et attire l’œil tout de suite, un bel écrin en somme, malheureusement c’est ce que j’ai préféré dans ce livre.


On est mis au jus des le départ, c’est sur le ton de l’humour que se déroulera cette histoire (pas terrible l’humour d’ailleurs et franchement déplacé parfois), sauf que c’est sur ce ton que l’on va embarquer avec Ferdinand Desoto, conquistador trop gourmand, qui n’accroche pas spécialement le lecteur vu comme on le décrit et qui m’a fait ni chaud ni froid si ce n’est qu’il m’a mis presque en colère par son arrogance, sa misogynie et son état d’esprit limité au profit.


Je pensais partir sur un roman historique, mais c’est bien un essai (très perché) qui nous est mis entre les mains et j’en ressors franchement déçu car au bout de même pas cent pages j’avais déjà envie de tout plaquer. (Le pire c’est que je possède son livre précédent en poche car on me l’a à plusieurs reprises conseillé, celui sur l’histoire du radeau de la Méduse, bref j’ai été trop vite).


Donc après la centaine de pages j’ai continué ma lecture en diagonale, sans m’y intéresser, en passant des passages rébarbatifs. Je ne souhaite pas dire du mal pour dire du mal, je vais donc m’arrêter là pour cette chronique.


Je pense que ce livre peut trouver son public mais je n’en fais clairement pas partie et c’est dommage.

🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃

Note : 1.5 sur 5.

Les +

Une histoire de conquistadors – La couverture

Les –

Trop perché pour moi – ennuyeux – Je pensais partir sur un roman mais c’est un essai – Un humour limité pour un personnage principal insupportable

Je remercie Flammarion ainsi que le site babelio pour m’avoir fait parvenir ce roman dans le cadre de la masse critique Babelio.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :