Everything – Cantwell & Culdard

❯ Titre Everything
❯ Auteur Cantwell & Culdard
❯ Genre Bande dessinée – Science-fiction
❯ Édition 404 éditions
❯ Collection 404 Comics
❯ Format Album cartonné grand format
❯ EAN 9791032404270
❯ Date de parution 07/04/2022
❯ Nombre de pages 264
❯ Prix 24,90€

4ème de couverture :

Depuis le Michigan des années quatre-vingt, voici l’histoire de EVERYTHING.
EVERYTHING est ce nouveau centre commercial flambant neuf dont les rayons regorgent de tout ce dont vous pouvez rêver. Mais, il pourrait en retour vous enlever ce dont vous avez besoin… des choses aussi insignifiantes que votre santé mentale… Ou votre vie.
Des adolescents capricieux aux femmes au foyer esseulées jusqu’aux responsables municipaux ambitieux, la majorité des habitants de Holland sont enchantés par l’ouverture de EVERYTHING dirigé par son étrangement parfaite directrice, Shirley.
L’excitation de l’ouverture se transforme rapidement en frénésie, et lorsque la consommation se transforme en obsession, que des incendies infernaux aléatoires se produisent, que des explosions violentes et des troubles psychiques impromptus commencent à envahir la population, des habitants comme Lori, jeune femme dépressive et Rick le vendeur de Hi-Fi commencent à soupçonner que EVERYTHING pourrait en être la cause.
Quel pouvoir infâme s’est emparé de Holland, du Michigan et de ses habitants ? Qui ou quoi est-il exactement en charge de ce centre commercial… et quels plans insidieux se cachent dans ses rayonnages ?

Ressenti :

Dans ce comics book le lecteur va se voir plonger au cœur d’une petite ville un peu perdue du Michigan qui se nomme « Holland ».
À Holland va s’implanter un grand magasin, temple de la consommation, l’enseigne « Everything » (« tout »).


Nous allons donc aborder un sujet sensible, la consommation à outrance, le fait d’acheter pour acheter, de posséder pour posséder car pour être heureux on a besoin de tout, même si tout c’est rien ou inutile, du moment que le centre d’intérêt exclusif des habitants est « Everything » tout ira pour le mieux, enfin en principe…


En plus du thème de la surconsommation on aborde également différents sujets comme le bouleversement émotionnel suite à la frustration de ne pouvoir être heureux par la possession d’objets physiques, la dépression ou encore le complotisme consumériste, la politique ou le totalitarisme commercial.


Il y a autour de cela toute une intrigue sf qui est la bienvenue pour donner du piment à l’histoire car c’est tout de même un peu long, ça se déroule sur 264 pages.


La fin, elle, est surprenante et vraiment bien pensée.


J’ai eu un peu de mal à tout comprendre tout de même, mais une seconde lecture vous aide à y voir mieux.


Les dessins eux sont bons, une véritable « patte » américaine dans la veine des comics de super-héros malgré qu’ici il n’y en ai pas et pour ce qui est des couleurs c’est très bon, très coloré mais pas agressif (sauf le orange et le bleu, mais cela se justifie car on peut considérer ces couleurs comme un « personnage » à part entière).


Je vous conseille donc cet album si vous êtes prêts à vous investir dans une lecture un peu exigeante de prime abord mais qui dénonce des problèmes très actuels.

🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃

Les +

Le sujet de fond – L’intrigue SF – Le visuel

Les –

J’ai du le lire 2 fois pour tout comprendre

Je remercie 404 comics ainsi que le site babelio pour m’avoir fait parvenir cet album dans le cadre de la masse critique Babelio.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :