Yardam – Aurélie Wellenstein

❯ Titre Yardam
Auteur Aurélie Wellenstein
❯ Genre Fantasy
❯ Édition Pocket
❯ Collection Imaginaire
❯ Format Poche
❯ EAN 9782266322416
❯ Date de parution 10/03/2022
❯ Nombre de pages 576
❯ Prix 9,50€

4ème de couverture :

À Yardam, la folie est sexuellement transmissible. Kazan est un voleur, un voltigeur, un combattant, un amateur d’art… Il est la somme de plusieurs individus, de plusieurs âmes ingérées à cause du mal étrange qui le ronge.
Kazan est un prédateur… Mais un prédateur aux abois, piégé dans une ville close. Ses victimes le hantent. Leurs voix le poussent inexorablement vers l’abîme. Pour s’en sortir, il serait prêt à tout, y compris à manipuler Feliks et Nadja, un couple de médecins étrangers venus s’enfermer dans la cité maudite pour trouver un remède. Kazan est un voleur d’esprits qui s’enfonce… jusqu’à ne plus savoir qui il est. Et en même temps qu’il chute, c’est tout Yardam qui sombre.

À propos de l’auteur/trice :

Née en 1980, Aurélie Wellenstein a déjà publié une dizaine de romans avec une prédilection pour la fantasy. La lecture de Jack London a influencé ses romans, qui se nourissent du rapport homme-animal, y compris dans les instincts primaires des premiers. Le Roi des fauves (Scrineo, 2015 ; Pocket, 2017) a reçu le Prix des Hallienales. Le suivant, Les Loups chantants (Scrineo, 2016 ; Pocket, 2018), obtient quant à lui le Prix Elbakin. L’année suivante, l’auteure sera Coup de cœur des Imaginales. 
Depuis ont paru La Mort du temps (Scrineo, 2017 ; Pocket, 2019), Le Dieu-Oiseau (Scrineo, 2018 ; Pocket, 2020), Mers mortes (Scrineo, 2019 ; Pocket, 2021) qui a remporté le Prix Imaginales des bibliothécaires et le PLIB, et enfin Le Désert des couleurs (Scrineo, 2021). Yardam (Scrineo, 2020 ; Pocket, 2022) a reçu, quant à lui, le Prix de la 25e heure du Livre du Mans en 2021. (source : lisez.com)

Ressenti :

« Yardam » c’est une cité tentaculaire, sombre, que l’on parcours souvent de nuit pendant le récit (pas que, mais souvent), l’ambiance est vraiment dark et j’adore ça, tout est décrit avec finesse tout en gardant un récit très dynamique.


Les personnages sont très travaillés, tout d’abord « Kazan », l’anti-héro que l’on aime à voir évoluer autant dans le récit, dans sa vie et dans sa tête (une des choses principales du livre), je l’ai trouvé excellent, plein de charisme mais aussi empli de doute et et de désespoir.


Il y a aussi Nadja et Feliks, un couple de médecins venus d’une autre ville pour aider à Yardam sur l’épidémie qui sévit et semble inarrêtable qui mettra la ville en quarantaine, puis il y a le maréchal, un étrange personnage vil, perfide et calculateur.


On aborde des sujets très variés tels que l’accoutumance à la drogue, les maladies sexuellement transmissibles, la folie collective due à des croyances erronées, les cultes et les religions, leur dérives, la famine. Mais il y a aussi l’espoir, l’amour, la compassion, donc même s’il est vrai que beaucoup de lecteurs/trices ont trouvés ce récit plein de noirceur, ce qui est vrai, je vous assure qu’il y a un petit coin pour la lumière.


Attention tout de même aux âmes sensibles sur les scènes de violences ou sexuellement explicites.
Le récit est vraiment dynamique, il y a beaucoup d’action, il y a de l’infiltration, des bagarres de rue, des combats, des chasses à l’homme, des pogroms, c’est littéralement un récit de survie urbaine, mêlé à une réflexion psychologique sur les troubles de la personnalité multiple.


Ce livre ne laissera pas indifférent, vous aimerez ou passerez complètement à côté (surtout si vous attendez des princesses et des intrigues pleines de magie féérique).


« Yardam » est certainement le plus sombre récit d’Aurélie Wellenstein à ce jour, mais aussi un de ses meilleurs.

🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃

Les +

Un récit très fort – Plein d’action – Des personnages très développés – L’ambiance

Les –

r.a.s.

Je remercie fortement Laure ainsi que les éditions Pocket Imaginaire pour leur confiance et l’envoi de ce roman ainsi qu’Aurélie Wellenstein pour la dédicace en page de garde 🙂

3 commentaires sur “Yardam – Aurélie Wellenstein

Ajouter un commentaire

  1. Ce roman semble partager les lecteurs, il me rend d’autant plus curieuse. Même si ce n’est pas le titre de l’autrice qui m’attire le plus, ça semble très original dans le propos.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :