Le paradis des vauriens – Wendall Utroi

❯ Titre Le paradis des vauriens
❯ Auteur Wendall Utroi
❯ Genre Roman noir
❯ Édition Slatkine & Cie
❯ Format Grand format – Broché
❯ EAN 978-2889441877
❯ Date de parution 07/10/2021
❯ Nombre de pages 476
❯ Prix 19€

4ème de couverture :

Keyla est une jeune gitane au tempérament bien trempé, Hugo une tête brulée que rien n’arrête. Ils vivent le parfait amour au paradis des vauriens, un terrain vague où ils font les quatre cents coups. Jusqu’au jour ou un événement dramatique vient les séparer, peut-être à jamais.

À propos de l’auteur/trice :

Wendall Utroi est un auteur français de romans à suspense. Policier aux différentes facettes, officier de police judiciaire (OPJ), instructeur, Wendall Utroi est curieux de tout et attiré par les missions à l’étranger. Il a commencé à écrire son premier roman « Un genou à terre » alors qu’il était en mission en Afghanistan en 2009, puis « Le dompteur de pluie », « L’enjeu », « Wanda » et « Comme un phare dans la tourmente ».
En octobre 2021, il publie chez Slatkine & Cie « Le paradis des vauriens ». (source : Babelio)

Ressenti :

Le roman se déroule lors de 2 trames narratives, à 2 époques différentes.


Tout d’abord la vie et les déambulations de « Sans nom », jeune vagabond taiseux, écorché vif, qui n’a peur de rien car il n’attend rien, si ce n’est la tranquillité.


Ensuite nous avons en parallèle la vie de Kalya et Hugo, deux jeunes adolescents, elle d’origine tsigane, vivant chez un père adoptif porté sur la bouteille et lui, fils de prostituée.


Le fil du récit va s’entrecroiser lors des chapitres mais ils se rejoindront à un moment donné.


En ce qui concerne l’ambiance, je l’ai trouvé sombre, mélancolique, parfois oppressante, souvent triste, mais d’une puissance émotionnelle magnifiquement décrite par Wendall Utroi.


Les personnages m’ont aussi captivés que l’ambiance, des écorchés, des échoués vivants sur le fil du rasoir à chaque instant, une vrai performance que de construire des personnages si forts.


Les lieux sont parfois beaux tels la nature, le soleil et les petits villages du sud, mais aussi le Nord, le terrain vague, l’arrêt de bus, un vrai cachet se dégage de ces lignes et on imagine les lieux comme si nous y étions.


L’intrigue ou plutôt la double intrigue est très intéressante, j’ai eu ma petite préférence pour la partie Dans le Nord, dans la misère, qui m’a remué.


L’écriture de Wendall Utroi est ici encore plus forte que dans « La loi des hommes » qui était déjà très bien écrit.


nous ne sommes pas à proprement parlé dans un thriller ni dans une histoire de littérature mais dans cet entre deux que j’aime, le roman sombre, qui marque, de part les événements, de part les actes.


J’ai trouvé ici qu’il y avait même une petite patte à la Luca Di Fulvio pour ce côté tragique, empli d’amour et de haine, d’espoir et de résignation.


Un petit bijoux que ce roman.

🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃

Les +

Touchant – Mélancolique – Les personnages – L’histoire – L’écriture

Les –

r.a.s.

Je remercie sincèrement les éditions Slatkine & Cie pour leur confiance et l’envoi de ce roman.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :