Après le monde – Antoinette Rychner

❯ Titre Après le monde
❯ Auteur Antoinette Rychner
❯ Genre Littérature contemporaine – Anticipation
❯ Édition Harper Collins France
❯ Collection Harper Collins Poche
❯ Format Poche
❯ EAN 9791033909149
❯ Date de parution 05/01/2022
❯ Nombre de pages 273
❯ Prix 7,40€

4ème de couverture :

Novembre 2022. Un cyclone d’ampleur inédite ravage la côte ouest des États-Unis. Les compagnies d’assurances font faillite, la finance américaine s’effondre, entraînant dans sa chute le système mondial. Plus d’argent disponible, plus de sources d’énergie, des catastrophes climatiques en chaîne, plus de communications…. En quelques mois, le monde tel que nous le connaissons est englouti.
Huit ans plus tard, les rescapés tentent de survivre dans une société condamnée à réinventer ses propres logiques, parfois au prix de la barbarie. Deux femmes, à la veillée, racontent cette épopée de l’humanité. Saura-t-on inventer, au coeur du désastre, d’autres façons de vivre ensemble et d’habiter le monde ?

À propos de l’auteur/trice :

Antoinette Rychner, née le 17 octobre 1979, est une femme de lettres suisse, auteure de pièces de théâtre et de romans. Son premier roman, Le prix, a reçu le Prix Michel-Dentan 2015 et le Prix suisse de littérature 2016.

Ressenti :

Ce récit se trouve entre littérature contemporaine et anticipation dans un décor post-apocalyptique.


Le monde que l’on connaît s’est effondré, ici pas de zombies ni d’invasion extraterrestre, mais un effondrement boursier généralisé, conséquence d’une mondialisation devenue incontrôlable.
Le récit est raconté du point de vu féminin, que l’on parle de femmes, d’hommes ou des deux, le pronom « elle/s » est utilisé.


Les chapitres alternent entre un point de vue général qui nous donne les événements et le contexte entier, ce qu’il s’est passé pour que l’humanité en soit arrivé là, et des chapitres portant tous un prénom de femme, et qui nous conte son histoire personnelle. Nous croisons donc beaucoup de monde mais finalement tout se recoupe et s’entrecroise dans des témoignages intimistes, entre douceur et dureté, comme une poésie que l’on retrouve au fil des années, dont on oublie qui l’a écrit mais qui se transmet de génération en génération pour en garder que l’essence.


Le tout se déroule surtout en Suisse mais aussi un peu en France et en Allemagne.
Le tout se fait comme un road-trip entre camps et refuges, au gré des rencontres et des adieux, des amitiés d’antant à la survie du moment.


La question migratoire est également abordée, chacune cherche sa place et espère la trouver.


Ma lecture fût agréable, malgré un rythme lent, la fin m’a laissé presque figé entre joie et tristesse.


Au final, « Après le monde  » est un roman féministe, intimiste, écologique et engagé.

🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃

Les +

Un roman féministe qui intègre tout le monde, les femmes comme les hommes – Engagé écologiquement – L’impression de lire un roman confidentiel, intimiste.

Les –

Le rythme assez lent

Je remercie Harper Collins France ainsi que Babelio pour l’envoi de ce roman dans le cadre de la « Masse critique Babelio ».

8 commentaires sur “Après le monde – Antoinette Rychner

Ajouter un commentaire

  1. bonsoir un roman post-apo contemporain encore une définition nouvelle pour ne pas parler de roman catastrophe (définition vingtième siècle) de science-fiction puisque l’anticipation en fait partie, aucune obligation d’avoir de la science c’est une terminologie , james graham ballard est reconnu auteur sf et « le monde englouti » pour exemple n’a rien de scientifique. Décidement sf est un gros mot, anticipation un peu moins…pas faire peur pour vendre…tous ces auteurs qui s’engouffrent dans le genre ….a part ça ce roman fait envie.

    J’aime

    1. Merci de vos éclaircissements, je connais bien la sf et ozef de débattre sur un pauvre terme que j’ai utilisé en description pour appuyer sur le fait que la plume de l’autrice était plus littéraire qu’à l’habitude. Bref si ça vous donne envie de le lire c’est tant mieux.
      PS : j’adore la sf, ce n’est pas un gros mot pour ma part et pourtant j’en connais un paquet de gros mots’ et de bouquins de sf aussi.
      Pour information je n’ai pas mis les termes de littérature contemporaine/anticipation pour gonfler les ventes, je ne travaille pas chez Harper Collins ni chez Babelio, je ne suis pas payé pour chroniquer ni pour en faire des caisses, je donne juste mon propre avis et ce en toute impartialité, si le bouquin était mauvais (à mon goût), je l’aurais indiqué.
      Merci à vous, enfin je crois.

      Aimé par 1 personne

      1. Merci de votre réponse si je lis ce roman je le mets en pal virtuelle je confirmerai ou pas le côté littéraire ,l écriture touche aussi les auteurs »mauvais genre »

        J’aime

  2. J’avais beaucoup aimé ce roman à sa sortie en GF. Effectivement le rythme lent et la narration particulière freinent un peu l’enthousiasme à la lecture mais il se dégage quelque chose de fort de cette écriture. La fin me hante encore.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Site Web créé avec WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :