La Dame blanche – Denis Zott

❯ Titre La Dame blanche
❯ Auteur Denis Zott
❯ Genre Thriller
❯ Édition Hugo Poche
❯ Collection Suspense
❯ Format Poche
❯ ISBN 9782755693836
❯ Date de parution 06/01/2022
Nombre de pages 443
❯ Prix 8,50€

Description éditeur

Elle ne devait jamais sortir. Dehors est un monde hostile, un danger permanent. Mais nul ne sait comment elle peut réagir.
Un étrange manoir dans l’Yonne qui abrite un terrible secret. Une recluse blonde au visage de geisha dont l’existence n’est connue que d’une poignée de personnes.
Lorsque, une nuit, un mystérieux commanditaire la fait enlever, rien ne se passe comme prévu.
Un accident à quelques kilomètres du point où elle doit être livrée, à Puech Begoù dans le Tarn, et c’est la fuite. Traquée par les chasseurs et les chiens de l’impitoyable Baron, le maire du village. Recherchée par les Renard, les ennemis jurés de Baron. La Dame blanche est livrée à elle-même alors que la contrée est cernée et que la famille de la jeune femme convoque des moyens d’envergure pour la retrouver.
Césaire, le domestique de Germaine Renard, craint qu’un vent mauvais ne souffle dans cette campagne tourmentée. Ce sera bien pire que ça.

À propos de l’auteur/trice

Né à Strasbourg, ce spécialiste de la communication des collectivités locales a sillonné l’hexagone avant de trouver son port d’attache dans le plus célèbre des villages de France, Saint-Tropez. Il y exerce actuellement la fonction de directeur de la culture au sein de l’administration communale.
Il est l’auteur de deux romans avant la Dame blance, dont le retentissant Maudite !, publié en juin 2018 chez Hugo Thriller.

Ressenti

Tout d’abord déstabilisé (voir choqué et révolté) par la manière dont un des personnages principal est traité et dont on lui parle, j’ai surpassé cette appréhension pour me plonger finalement assez vite dans cette intrigue qui ne laisse aucune place à l’ennui.


Une bonne partie des personnages sont exécrables (c’est fait exprès ne vous inquiétez pas) et nous révoltent, nous poussent à la haine envers eux, le moins que l’on puisse dire, c’est que le lecteur se sent impliqué !


Puis deux personnages m’ont vraiment captivé, « Césaire », un homme gentil mais soumis car traité en esclave depuis son plus jeune âge, et évidemment « La Dame blanche », personnage intriguant, que l’on souhaiterait protéger. Elle a un visage angélique et énigmatique, une apparente fragilité, et vous réserve de sacrées surprises, c’est bien-sûr la pièce centrale de ce thriller survitaminé qui se déroule en pleine campagne, dans un village étrange, voir flippant où une famille de dégénérés fait la loi pour le plus grand malheur de monsieur le Maire et de la gendarmerie locale.


Certaines scènes sont d’une extrême violence, attention donc aux âmes sensibles.


Le final est surprenant, mais je suis déçu à propos d’un détail sur le dénouement qui m’a rendu un peu triste.


Les amateurs de thrillers ont tout sous la main pour passer un bon moment de lecture.

🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃

Les +

Les personnages de Césaire et de La Dame blanche – Pas de temps mort – L’action omniprésente

Les –

Un certain point du final – L’adaptation à la violence morale au début

Je remercie fortement Célia ainsi que les éditions Hugo Thriller pour leur confiance et l’envoi de ce roman.

Un commentaire sur “La Dame blanche – Denis Zott

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :