Saint-Elme T01 – Serge Lehman & Frederik Peeters

❯ Titre Saint-Elme T01 : La Vache Brûlée

❯ Auteur Serge Lehman & Frederik Peeters

❯ Genre Bande dessinée – Polar

❯ Édition Delcourt

❯ Collection Machination

❯ Format Album cartonné grand format

❯ EAN 9782413030171

❯ Date de parution 13/10/2021

❯ Nombre de pages 80

❯ Prix 16,95€

Description éditeur

Le détective Franck Sangaré, accompagné de son assistante, l’étrange madame Dombre, débarquent à Saint-Elme, une petite ville de montagne réputée pour son eau de source. Ils sont sur les traces d’un fugueur disparu depuis trois mois : enquête apparemment facile. Sauf qu’à Saint-Elme, tout le monde vous le dira : « Ici, c’est spécial. »

À propos de l’auteur/trice

Serge Lehman est né en 1964 dans la banlieue sud de Paris. Happé par la science-fiction qui connaît en France un âge d’or dont Métal Hurlant va devenir l’emblème, il commence à publier des nouvelles et de courts récits en bande dessinée alors qu’il est encore lycéen. Il publie son premier roman au Fleuve Noir en 1990 et donne six ans plus tard la trilogie « F.A.U.S.T. » qui l’établit comme une figure importante du genre. Anthologiste et critique, mais aussi scénariste d’Enki Bilal pour le film Immortel « Ad Vitam », l’adaptation de la Trilogie Nikopol en 2004, il revient à la bande dessinée en co-créant la collection Flambant 9 aux éditions de l’Atalante, où il publie entre autres « La Brigade chimérique », une saga sur la fin des superhéros européens récompensée par le Grand Prix de l’Imaginaire (2009, avec Fabrice Colin et Gess). Le succès critique et public le pousse à prolonger cette archéologie de l’imaginaire chez Delcourt : « Masqué » (avec S. Créty, 2011), « L’Œil de la nuit » (avec Gess, 2015), « Metropolis » (avec S. de Caneva, 2016) sont les jalons d’une œuvre que Lehman poursuit aussi dans ses anthologies « Chasseurs de chimères » et « Maîtres du vertige ». Sa rencontre avec Frederik Peeters débouche en 2018 sur la publication de « L’homme gribouillé », imposant roman graphique qui rencontre lui aussi le succès. Les deux comparses se retrouvent en 2021 pour une nouvelle saga : « Saint-Elme ». (source : Delcourt)

Frederik Peeters est né en 1974 en Suisse où il réside.
Il publie ses premiers albums en 1997, Fromage et Confiture et Brendon Bellard (Ed. Atrabile). En 2001, il réalise Les Miettes sur un scénario de Ibn Al Rabin (Ed. Drozophile), puis il retrouve les éditions Atrabile pour un roman graphique autobiographique qui sera très remarqué, Pilules Bleues qui aborde le quotidien d’une relation amoureuse avec une personne séropositive. En 2003, Frederik Peeters lance deux nouvelles séries: Lupus (Ed. Atrabile) et Koma (Humanoïdes Associés) en collaboration avec Pierre Wazem.
Après quatre nominations à Angoulême, il y reçoit enfin un prix en 2007 pour le quatrième tome de Lupus. Il reçoit la même distinction l’année suivante pour RG 1, Riyad-sur-Seine, co-scénarisé avec Pierre Dragon (Gallimard).
Sa série Aâma (Gallimard, 2011-2014), obtient le prix de la série du festival d’Angoulême 2013. En 2016, L’Odeur des garçons affamés(Casterman) obtient le Prix Landerneau. (source : Delcourt)

Ressenti

Premier tome d’une nouvelle série, « Saint-Elme » a comme sous-titre « La Vache Brûlée ». Pour le genre nous sommes clairement dans un polar/thriller à l’ambiance à la fois sombre et forte.


Une enquête est menée par un détective pour retrouver un jeune homme disparu, ce qui le mène à Saint-Elme, ville thermale extravagante et étrange chaperonnée d’une main de fer par la famille à qui appartiennent les thermes. Boîtes de nuit, auberge étrange, bars en tous genres rythment la ville.


Le scénario est bon, même très bon, mais aussi très sombre et violent, ne vous attendez pas à un petit coin de paradis, les personnages eux sont bien construits mais encore une fois très sombres, ne vous attendez pas à vous attacher véritablement à quelqu’un. Que ce soit le détective qui est un vrai salopard pour rester poli ou d’autres qui font assez dépressifs, perdus, ou les divers protagonistes qui n’attirent pas de sympathie, mais cela est voulu par l’auteur, ça ne donne qu’une meilleure ambiance.


L’album se conclu en ayant tout de même démêlé un morceau de l’intrigue mais nous apporte son lot de questions pour la suite, une suite qui promet d’être palpitante après cette mise en bouche.


Pour les visuels, le dessin est brut et bien réalisé et vraiment bien rehaussé par des couleurs sombres et parfois vives. Il n’y a plus qu’à attendre la suite.


PS : vous ne verrez plus jamais les grenouilles de la même manière après cette lecture.

🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃

Les +

L’histoire

Le côté sombre de l’album mais aussi ses couleurs

De bons dessins

Les –

Se termine quand ça commence vraiment, il va donc falloir attendre la suite

Je remercie les Éditions Delcourt ainsi que le site Babelio pour m’avoir fait parvenir cet album dans le cadre de la « masse critique babelio »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :