Mamma Roma – Luca Di Fulvio

❯ Titre Mamma Roma

❯ Auteur Luca Di Fulvio

❯ Genre Littérature contemporaine

❯ Édition Slatkine & Cie

❯ Format Grand format – Broché

❯ EAN 978-2889441853

❯ Date de parution 09/09/2021

❯ Nombre de pages 685

❯ Prix 23€

Description éditeur

Après New York, Venise ou Buenos Aires, Luca Di Fulvio a choisi Rome pour décor, sa ville natale, l’endroit où il écrit tous ses livres. L’action se passe en 1870, l’année où est née l’Italie. Dans cette ville-monde encore occupée par les troupes françaises, où s’affrontent monarchistes et républicains, trois personnages se croisent, se perdent et se retrouvent. Il y a Pietro, qui veut changer la vie avec un appareil photo, Marta, l’enfant de la balle, et Nella, l’improbable comtesse républicaine. Pietro et Nella sont orphelins. Rome va les adopter.

À propos de l’auteur/trice

Luca Di Fulvio est un écrivain italien né à Rome le 13 mai 1957.
En France, ses romans édités chez Slatkine & Cie sont tous des succès, Le Gang des rêves, Les enfants de Venise, Le soleil des rebelles, Les prisonniers de la liberté et le livre jeunesse Les aventuriers de l’autre monde.

Ressenti

Chaque sortie d’un livre de Luca Di Fulvio est un événement, pour moi, mais aussi pour beaucoup d’entre vous. Tout d’abord pour son style inimitable, par le foisonnement de personnages, par le contexte, les lieux, les époques, mais aussi et surtout par ce choc social qui est si important dans toutes ses histoires. « Mamma Roma » n’échappe pas à cela, et c’est pour mon plus grand plaisir car c’est un des éléments que je préfère dans sa plume !


Pour cette nouvelle histoire, comme l’indique le titre, l’intrigue se déroule à Rome, et même en ayant jamais été là-bas, j’ai eu l’impression d’y être, de voir les lieux, de vivre auprès des personnages, et ce grâce à l’intensité des descriptions et le cœur qui y est mis.


Des vieilles rues de Rome en passant par des lieux mythiques comme le « Colisée » ou « Saint Pierre » (à l’époque du Pape Pie IX) on y est, vraiment, c’est parfois crasseux, parfois éblouissant, toujours immersif et avec le cachet que Luca Di Fulvio sait y mettre, c’est un passionné et cela se ressent fortement.

(D’ailleurs avec le livre j’ai reçu un livret « La Mia Roma » où Luca nous fait une visite guidée de la « Rome » qu’il aime et qu’il côtoie, en faisant le parallèle avec les lieux du livre).


Pour les personnages, nous avons tout d’abord « Pietro », un jeune homme issu de l’orphelinat, je l’ai beaucoup aimé avec sa nonchalance et en même temps cette fougue et son intelligence, il va se perdre dans son rapport au bien et au mal, mais à vous de découvrir ce qu’il deviendra vraiment ! Nous avons ensuite « Nella », la contesse, mon personnage préféré qui est une vraie force de la nature mentalement mais qui se dévoile finalement très sensible. « Marta » est le troisième personnage principal de cette fresque romaine, elle fait partie du cirque itinérant, elle a un caractère bien trempé.
Pleins d’autres personnages se greffent autour d’eux mais cela, se sera à vous de le découvrir.

Les grands sujets abordés dans les pages de ce livre sont l’amour, la vie, l’Italie, la vengeance, la guerre, la fraternité, la solidarité, la perdition, l’appât du gain, la politique, la photographie, la force et la passion.
Le récit est coupé en 3 parties, que je qualifierais de « découverte », « perdition » et enfin « délivrance », je pense que je suis amoureux de cette troisième partie, pleine d’action, de rebondissements et très euphorique.


Pour conclure, je vous dirais de plonger dans cette chronique sociale magistrale, où l’Italie doit naître, car il s’agit de cela, la naissance de l’Italie et de sa capitale « Rome », à la croisée des autres livres de Luca Di Fulvio comme « Les enfants de Venise », « Les prisonniers de la liberté » avec une pointe du « Gang des rêves ».


J’ai tellement d’autres choses à dire sur ce roman, mais je vous laisse découvrir par vous-même, en tout cas c’est encore une fois une belle claque que je me suis prise une fois la dernière page tournée. Merci Luca ❤️ 🇮🇹

🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃

Les +

Beaucoup de chose, les personnages, la plume, l’histoire, le rythme, le contexte historique, les descriptions…..

Les –

r.a.s.

J’ai lu ce livre en « Lecture commune » avec Vanessa du blog https://deslivresmonunivers.wordpress.com/ et ce fût un excellent moment de partage et de lecture !

Je remercie fortement les éditions Slatkine & Cie pour leur confiance et pour l’envoi de ce roman, je remercie également Luca Di Fulvio pour sa gentillesse et sa bonne humeur.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :