La mémoire sous les vagues – Laurence Couquiaud

❯ Titre La mémoire sous les vagues

❯ Auteur Laurence Couquiaud

❯ Genre Littérature contemporaine – historique

❯ Édition Pocket

❯ Collection Roman Français

❯ Format Poche

❯ ISBN 9782266281645

❯ Date de parution 24/05/2018

❯ Nombre de pages 352

❯ Prix 6,95€

Description éditeur

Yukiko, une photographe franco-japonaise, vit à Tokyo. après le séisme et le tsunami qui ravagent le pays ce 11 mars 2011, elle reste sans nouvelles de sa grand-mère maternelle qui habite un petit village de pêcheurs. rongée par l’inquiétude, elle décide alors de se rendre sur place. commence pour elle la traversée d’un pays dévasté, la découverte de certains secrets de famille et la rencontre de l’amour.
qui était exactement O Kanekichi, célèbre geisha qui divertissait les cercles d’occidentaux à Yokohama dans les années 1860 ?
malgré les cent cinquante ans qui les séparent, les deux femmes semblent liées… et l’histoire de se répéter…

À propos de l’auteur/trice

Laurence Couquiaud a vécu plusieurs années au Japon et dans d’autres pays d’Asie. Ancienne chercheuse dans le domaine des mammifères marins, elle vit dans l’Oise et se consacre désormais à la céramique et à l’écriture. La Mémoire sous les vagues (Les Nouveaux Auteurs, 2016) est son premier roman et a été récompensé par le prix Femme actuelle. (source : Lisez.com)

Ressenti

Avec un thème difficile, la catastrophe de mars 2011 au Japon, tremblement de terre, tsunami, Fukushima, ainsi qu’en parallèle une plongée dans la recherche de la filiation et des origines, la vie entre les occidentaux et les japonais aux traditions bien ancrées à Yokohama à la fin du XIXème siècle, Laurence Couquiaud nous offre un roman dur, très dur, mais aussi parfois tendre et plein d’amour, de compassion, de tendresse ou de tristesse.


L’écriture est belle et facile à appréhender même avec ce double récit, on lit mais on voit ce qui nous est raconté, l’immersion est juste et je pense que cela restera en tête longtemps, la dévastation du tsunami, les ruines, les maisons de papier, les bains, tout est parfaitement à sa place. Certaines scènes m’ont impressionnées, les premières pages qui vous mettent la peur au ventre, la catastrophe au XIXème siècle qui met les larmes aux yeux…


Les personnages sont tous très intéressants et parfaitement décrits peu importe l’époque où nous sommes, dans la modernité comme dans la tradition, les costumes également bien retranscrits, j’ai eu l’impression parfois d’être dans un récit de voyage de « Pierre Loti ».


Pour couronner le tout la couverture est très belle, avec un bémol tout de même dans mon édition Pocket ou le bandeau publicitaire rouge est imprimé sur le livre et gâche donc ce beau visuel….(mais pourquoi faire subir cela à un livre ?)


Un merveilleux livre !

🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃

Les +

Les personnages

La double histoire

Les paysages, les lieux et l’ambiance historique

L’humanité qui se dégage de ses pages

Les –

La couverture magnifique mais littéralement défigurée par ce bandeau rouge directement imprimé sur le livre..

J’ai lu ce roman pour le « Challenge juillet sororité » #challengejuilletsororite organisé par Stelphique du blog https://fairystelphique.wordpress.com/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :