Viol, une histoire d’amour – Joyce Carol Oates

❯ Titre Viol, une histoire d’amour

❯ Auteur Joyce Carol Oates

❯ Genre Littérature contemporaine

❯ Édition Points

❯ Format Poche

❯ ISBN 978-2757802090

❯ Date de parution 04/10/2007

❯ Nombre de pages 192

❯ Prix 6,50€

Description éditeur

4 juillet : feu d’artifice à Niagara Falls. En rentrant chez elles après la fête, Tina et sa fille ont la mauvaise idée de passer par le parc. Elles croisent des jeunes défoncés qui violent Tina et la laissent pour morte dans un hangar à bateaux. Très vite, la ville la condamne : ne serait-elle pas trop jolie pour être honnête ?

À propos de l’auteur/trice

Née en 1938 aux États-Unis, Joyce Carol Oates est l’auteur d’une œuvre considérable qui l’a placée au premier rang des écrivains contemporains. Ses romans Les Chutes (prix Femina étranger 2005), Viol, Eux, Mère disparue,Vous ne me connaissez pas, sont disponibles en Points.

Ressenti

Tout d’abord, après une trentaine de pages, j’avais une impression de déjà vu, et cela est finalement bien normal car sans m’en apercevoir c’est une relecture, ce qui m’arrive très peu et encore moins sans me souvenir d’avoir déjà lu le livre.


Venons en au récit lui-même, Le titre déjà, percutant, qui fait peur, du Joyce Carol Oates tout craché.


L’histoire commence très durement, et vous met dans un état de malaise total, âmes sensibles s’abstenir.


S’en suivra toute une histoire de déductions, de procès, de traumatisme, de peur et de vengeance, de préjugés, sans oublier, car ce genre d’événement ne s’oublie jamais. J’étais très attristé par ce destin, celui de cette femme mais aussi celui de sa fille qui sera bien des années plus tard à l’âge adulte, marquée encore et encore.


L’histoire se déroule dans la ville de « Niagara falls », les fameuses « Chutes du Niagara » et cela fait un contraste étrange entre l’horreur et la beauté, ce qui est souvent le cas dans l’écriture de « Joyce Carol Oates », sans oublier un point crucial qui nous ramène à l’heure actuelle, pourquoi dès qu’une femme s’habille avec une jupe ou même se fait simplement belle, est-elle considérée comme un objet qui CHERCHE absolument à se faire violer ??? (Comme quoi la société n’évolue pas vraiment, voir pas du tout).


Pour conclure je vous dirais que c’est un roman qu’il faut lire mais qui n’est pas une lecture « plaisir », c’est plutôt un rappel coup de poing, une mise en garde violente et qui bouscule.

🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃

Les +

Le sujet

Difficile mais nécessaire

L’écriture

Les –

Ne se lit par pour le plaisir

Choquant

J’ai lu ce roman pour le « Challenge juillet sororité » #challengejuilletsororite organisé par Stelphique du blog https://fairystelphique.wordpress.com/

7 commentaires sur “Viol, une histoire d’amour – Joyce Carol Oates

Ajouter un commentaire

    1. Je dois le lire « Les chutes » mais il traine depuis des années sur mes étagères, mais je le lirais certainement dans quelques mois. J’adore l’ambiance aux chutes du Niagara 🙂

      J'aime

  1. Le thème me met mal à l’aise ! Je deviens de plus en plus sensible avec le temps alors je me ménage en évitant certains sujets, pourtant j’ai les malheurs du bas dans ma pal ( c’est un cadeau) et je ne sais pas si j’aurais le courage de le lire un jour !

    Aimé par 1 personne

    1. C’est pas évident à lire ce genre de sujets, après je te comprend totalement, la sensibilité joue aussi, mais l’auteure est telle que je voulais le lire, je la sais assez féministe, sans pour autant en faire trop, et j’aime bien en général ces récit, par contre c’est souvent des sujets difficiles.

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :