Enfin la nuit – Camille Leboulanger

❯ Titre Enfin la nuit

❯ Auteur Camille Leboulanger

❯ Genre Anticipation – Drame

❯ Édition L’Atalante

❯ Collection La Petite Dentelle

❯ Format Poche

❯ ISBN 9791036000720

❯ Date de parution 25/03/2021

❯ Nombre de pages 224

❯ Prix 7,01€

Description éditeur

Le ciel était embrasé. On avait bien donné des explications à la télévision, histoires de guerres, de catastrophes, d’ennemis, d’alliés. Des noms, d’autres, beaucoup de noms qui se croisaient sans grande cohérence entre eux.
Alors, du coup, les gens étaient dans la rue, le regard plongé dans le feu du ciel. Le grand embrasement. Ravage. La nuit était plus claire que le plein jour. Les lampadaires devenaient inutiles. Le ciel s’était allumé le 23 janvier, sur le coup de 22h30.
Et si, sur le moment, personne ne comprenait vraiment ce qu’il se passait, il faudrait bien admettre, une semaine plus tard, que la nuit ne retomberait plus jamais.

À propos de l’auteur/trice

Camille Leboulanger a grandi dans le Sud-Ouest et habite désormais en Bretagne, où il enseigne le français. Amateur de cinéma et de vieux hard rock, il partage son temps entre les cours, l’écriture et malmener des standards folks à la guitare.
Il a publié son premier roman a vingt ans – Enfin la nuit (L’Atalante, 2011), puis Bertram le baladin (Critic, 2017). Malboire est un retour à la science-fiction post-apocalyptique. (source : L’Atalante)

Ressenti

À l’occasion de sa sortie en poche dans la collection « La Petite Dentelle », je me suis penché sur le premier roman de Camille Leboulanger « Enfin la nuit ».
Pour cette version, le livre est préfacé par Xavier Dollo.


Nous sommes ici sur un récit post-apocalyptique sous forme de road-trip, la nuit ne tombe plus, les gens sont apeurés, désorientés, et la panique s’installe.


Nous nous retrouvons à suivre « Thomas », un policier, qui maintenant par la force des choses ne l’est plus, et suivre également ses pensées, ses rencontres au gré des routes car il part, où ? Il ne le sait pas.
Les autres personnages sont parfois touchants, parfois agaçants, mon personnage préféré fût la jeune Sophie, qui marchera aux côtés de Thomas.


Pour les décors, on traverse une partie de la France sans trop savoir où nous sommes, ni quand d’ailleurs vu qu’il fait tout le temps jour et qu’il est difficile de trouver l’heure ou même la date.


L’écriture de Camille Leboulanger me plaît tout autant ici que dans son roman suivant « Malboire » que j’avais beaucoup aimé, c’est une écriture autant posée que fluide, et puis ici j’ai aimé ses petites introspections de l’auteur pour nous dire par exemple « ce qu’elle ne sait pas et ne saura jamais, c’est que ses parents eux sont morts d’un accident de la route », il nous explique le destin des proches des personnages en quelques phrases alors qu’eux même ne sont pas au courant.


Entre « La route » de Cormac McCarty et « Dans la forêt » de Jean Hegland avec une toute petite pointe de « L’autoroute sauvage » de Julia Verlanger, j’ai beaucoup apprécié ce récit qui nous laisse dans le doute, où l’on épargne personne, avec une fin qui laisse un sensation étrange.

🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃

Les +

Les personnages

Un mélange entre « La route » de Cormac McCarty et « Dans la Forêt » de Jean Hegland

Une histoire d’anticipation qui tend plus vers le drame que la SF

L’écriture

La fin

Les –

r.a.s.

Je remercie fortement Emma ainsi que les éditions L’Atalante pour leur confiance et l’envoi de ce roman

4 commentaires sur “Enfin la nuit – Camille Leboulanger

Ajouter un commentaire

  1. Tu en veux à mon compte en banque: « Entre « La route » de Cormac McCarty et « Dans la forêt » de Jean Hegland avec une toute petite pointe de « L’autoroute sauvage » de Julia Verlanger », où est-ce que je signe? ^^

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :