Célestopol 1922 – Emmanuel Chastellière

❯ Titre Célestopol 1922

❯ Auteur Emmanuel Chastellière

❯ Genre Science-Fiction – Uchronie – Steampunk

❯ Édition HSN

❯ Collection SF

❯ Format Grand format – Broché

❯ ISBN 978-2-918541-71-4

❯ Date de parution 18/03/2021

❯ Nombre de pages 416

❯ Prix 21,90€

Description éditeur

Une année à la découverte des mirages et des merveilles de la cité sélène, joyau de l’âme slave arraché à la Terre, entre les mains d’un duc au destin défiantle cours du temps.
Une année où croiser dans ses rues Marie Curie, l’archiduc François-Ferdinand ou Howard Carter, mais aussi humbles ouvriers, voleur volubile ou automates au cœur de cuivre. Entre ruines lunaires à explorer, un championnat du monde d’échecs à préparer ou des complots à déjouer…
Les canaux ambrés de la ville n’ont pas fini de vous dévoiler ses secrets !
Emmanuel Chastellière nous invite à redécouvrir une ville bâtie sur la Lune dans l’ombre de Jules Verne, à l’aube d’une ère nouvelle délicieusement uchronique, à travers 13 histoires qui s’entrecroisent dans un véritable chassé-croisé étourdissant.

À propos de l’auteur/trice

Fondateur d’Elbakin.net, plus grand site français dédié à la fantasy, traducteur littéraire depuis plus d’une décennie, Emmanuel Chastellière est depuis passé de l’autre côté de la barrière. Ses précédents ouvrages ont ainsi été remarqués par les Imaginales, les Futuriales (prix Révélation 2018) ou le Grand Prix de l’Imaginaire. (source : HSN)

Ressenti

« Célestopol 1922 » est un recueil de 13 nouvelles de Science-fiction se déroulant sur la Lune et qui vous l’aurez compris certainement, se déroule dans la cité de « Célestopol » qui est une mégalopole sous un dôme, et ce lors de l’année 1922.


Dans ces 13 nouvelles on croise et entremêle les histoires et les personnages ce qui donne une grande cohérence à l’ensemble.


Entre SF pure, Uchronie et Steampunk, « Emmanuel Chastellière » dresse le portrait d’une société qui fait rêver et qui pourtant s’avère aussi dure, voir plus dure que sur Terre.
Un Gouffre énorme se forme entre la haute société et le petit peuple, quand les uns vivent sous le dôme, les autres vivent sous la surface dans des lieux insalubres ou glauques. Mais attention, personne n’est à l’abri de passer d’une classe à l’autre.


La langue principale à Célestopol est le russe, pour une raison simple, nous sommes dans un microcosme dirigé par le Duc « Nikolaï », cousin de la princesse « Anastasia ».


L’écriture est très bonne, nous, lecteurs, sommes pris par les histoires et plongés dans cette cité hors normes dont on attend à chaque nouvelle de retrouver des figures connues de l’époque ou de recroiser des personnages qui nous ont marqués précédemment.


J’ai beaucoup aimé les personnages d’Arnrun et Wojtel, de l’automate Ajax de Judith ou encore de la princesse Anastasia mais beaucoup d’autres sont intéressants.


Mes nouvelles préférées ont été « La fille de l’hiver », car très dense et passionnante, mais aussi « Sur la glace » qui rend hommage à Isaac Asimov, « Mémento Mori » qui possède une fin follement triste, « Un visage dans la cendre » qui intrigue avec ses chats se regroupant sans raison apparente et à la fin très étonnante. Mais toutes se dévorent vraiment avec plaisir.


Pour couronner le tout, l’éditeur a fait un magnifique travail de mise en page, une superbe carte et une couverture merveilleuse que j’aimerai posséder en affiche pour la mettre au mur.


À lire d’urgence.

🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃

Les +

Des nouvelles qui s’entrecoupent dans un univers cohérent

Donne du rêve

Les personnages

Rend hommage à Jules Vernes, Isaac Asimov et bien d’autres…

Les –

r.a.s.

Je remercie sincèrement Emmanuel Chastellière ainsi que les éditions HSN pour l’envoi de ce livre

17 commentaires sur “Célestopol 1922 – Emmanuel Chastellière

Ajouter un commentaire

    1. Alors, je l’ai gagné sur un concours fait par Emmanuel Chastellière sur son insta, donc version dédicacée et tamponnée du logo de Célestopol, mais pas encore pris le temps de le lire, mais la je suis décidé aussi 🙂

      Aimé par 1 personne

    1. Je ne savais pas, j’ai donc été à la pêche aux infos et c’est simplement que le créateur de la maison d’édition ne trouvait justement pas de nom lors de ses recherches pour nommer la maison d’édition, et pour la blague aussi du coup !

      Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :