Le Stradivarius de Goebbels – Yoann Iacono

❯ Titre Le Stradivarius de Goebbels

❯ Auteur Yoann Iacono

❯ Genre Roman historique – littérature contemporaine

❯ Édition Slatkine & Cie

❯ Format Grand format – Broché

❯ ISBN 978-2889441716

❯ Date de parution 07/01/2021

❯ Nombre de pages 268

❯ Prix 17€

❯ Description éditeur

Un cadeau empoisonné Le roman vrai de Nejiko Suwa, jeune virtuose japonaise à qui Joseph Goebbels offre un Stradivarius à Berlin en 1943, au nom du rapprochement entre l\’Allemagne nazie et l\’Empire du Japon. Le violon a été spolié à Lazare Braun un musicien juif assasiné par les nazis. Nejiko n\’arrive d\’abord pas à se servir de l\’instrument. Le violon a une âme. Son histoire la hante. Après-guerre, Félix Sitterlin, le narrateur, musicien de la brigade de musique des Gardiens de la Paix de Paris est chargé par les autorités de la France Libre de reconstituer l\’histoire du Stradivarius confisqué. Il rencontre Nejiko qui lui confie son journal intime.

❯ À propos de l’auteur

Yoann Iacono est né en 1980 à Bordeaux. Il a enquêté trois ans en France, en Allemagne et au Japon sur la personnalité trouble de Nejiko Suwa. Le Stradivarius de Goebbels est son premier roman. (source : decitre)


❯ Ressenti

L\’auteur l\’explique au début du livre, ce récit est un véritable morceau d\’histoire écrit à la manière d\’un roman mais seulement dans la forme car les faits sont véridiques.


Nous suivons par le biais du narrateur, la grande violoniste japonaise \ »Nejiko Suwa\ », comment elle en est arrivée à avoir un Stradivarius pendant la seconde guerre mondiale, ses ressentis pour apprivoiser l\’instrument et essayer de connaître son histoire, de plus nous la suivons pendant la guerre, son parcours de vie et son parcours musical par le biais de son journal.


Travail intensif, rigueur, talent, caractère bien forgé, \ »Nejiko Suwa\ » a eu une vie mouvementée en plus de s\’être retrouvée du mauvais côté pendant la seconde guerre mondiale, sans en avoir le choix, malgré un désintérêt pour tout autre chose que le violon.


L\’écriture est intéressante tout en étant assez scolaire (justement à cause de la réalité des faits je pense), les pages se tournent toutes seules, j\’ai même été surpris d\’avoir fini si vite cette lecture.


J\’ai apprécié le récit car j\’aime le Japon et ai un intérêt pour les événements parlant de cette période en particulier. Sans que cela soit un coup de cœur, j\’ai appris de nouvelles choses historiquement parlant et ai passé un bon moment.

🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃

❯ Les +

M\’a permis de découvrir un nouveau fait historique de la Seconde Guerre Mondiale

Découvrir l\’âme de ce Stradivarius et celle de Nejiko Suwa

L\’écriture entre roman et documentaire

❯ Les –

Un peu court

J\’aurais aimé que ce soit encore plus approfondi

❯ Si vous aimez ce roman, vous aimerez certainement

La goûteuse d\’Hitler de Rosella Postorino

Je remercie sincèrement Morgane ainsi que les éditions Slatkine & Cie pour leur confiance et l\’envoi de ce livre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :