Les lumières de Tel-Aviv – Alexandra Schwartzbrod






❯ Titre Les lumières de Tel-Aviv
❯ Auteur Alexandra Schwartzbrod
❯ Genre littérature contemporaine
❯ Édition Rivages
❯ Collection Rivages/Noir
❯ Format Grand format – Broché
❯ ISBN 978-2-7436-4984-5
❯ Date de parution 4/03/20
❯ Nombre de pages 300
❯ Prix 20€
❯ Description éditeur
Les ultrareligieux ont pris le pouvoir à Jérusalem pour former le Grand Israël. Les Résistants, composés de laïcs juifs et arabes, se sont regroupés à Tel-Aviv pour vivre selon les préceptes des premiers kibboutzim. Signe de la division, un nouveau mur a fait son apparition, entre Jérusalem et Tel-Aviv cette fois. Un mur surveillé par des robots tueurs fournis par la Russie, le parrain du Grand Israël. Ils sont six à devoir franchir cette frontière au péril de leur vie : Haïm, un ultra-orthodoxe en cavale ; Moussa et Malika, deux jeunes Palestiniens en exil ; Ana, la femme d’un religieux éprise de liberté ; Isaac, un conseiller du Premier ministre en proie au doute ; et Eli Bishara, un ex-commissaire de police à la recherche de son amour perdu. Tous n’y parviendront pas.

❯ À propos de l’auteur
Alexandra Schwartzbrod est romancière, essayiste, spécialiste du Moyen Orient et directrice adjointe de la rédaction de Libération. Elle a reçu le Prix SNCF du polar en 2003 pour Balagan et le Grand prix de littérature policière en 2010 pour Adieu Jérusalem, deux romans qui composent, avec Les Lumières de Tel-Aviv, un cycle consacré à Israël.

❯ Ressenti
Je vous le dis franchement, je n\’ai pas aimé. Dès le début je me suis enlisé dans les pages et ce de plus en plus, trois pages lues, un retour de deux pages en arrière pour essayer de me replonger dedans, deux pages lues et un retour à la page d\’avant, pareil pour les paragraphes et les phrases, et ce jusqu\’au tiers du récit, puis j\’ai baissé un peu les bras je l\’avoue, j\’ai lu en diagonale ensuite jusqu\’à la moitié du livre pour au final abandonner ma lecture.

J\’ai trouvé le style d\’écriture bien trop lourd, ce qui m\’a empêché de comprendre véritablement ce que je lisais même si le quatrième de couverture était clair et me faisait envie. Je sentais pourtant que c\’était écrit avec du cœur, que les personnages avaient de la consistance mais je n\’ai pas su aborder cette lecture et j\’en suis d\’autant plus désolé pour le travail de l\’auteure.

C\’est un coup dans le vide pour moi, j\’espère que vous autres lecteurs et lectrices qui vous pencherez sur ce roman, que vous y trouverez votre bonheur.
🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃 
❯ Les +
Le travail de l\’auteure
Le contexte politique
❯ Les –
Trop compliqué pour moi
Impossible de me plonger dedans

Je remercie le site bepolar.fr ainsi que les éditions Rivages pour l\’envoi de ce roman dans le cadre du \ »Club Sang\ » Bepolar.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :