Semiosis – Sue Burke

❯ Titre Semiosis
❯ Auteur Sue Burke
❯ Traduction Florence Bury
❯ Genre Science-Fiction – Planet Opera
❯ Édition Albin Michel
❯ Collection Imaginaire
❯ Format Grand format – Broché
❯ ISBN 978-2226438881
❯ Date de parution 4/09/19
❯ Nombre de pages 448
❯ Prix 24,90€
❯ Description éditeur
Ils sont cinquante – des femmes, des hommes de tous horizons. Ils ont définitivement quitté la Terre pour, au terme d’un voyage interstellaire de cent soixante ans, s’établir sur une planète extrasolaire, qu’ils ont baptisée Pax. Ils ont laissé derrière eux les guerres, la pollution, l’argent, pour se rapprocher de « la nature ». Tout recommencer. Retrouver un équilibre définitivement perdu sur Terre. Construire une Utopie. Mais avant même de fonder leur colonie, des drames mettent à mal leur idéal. Avarie sur une capsule d’hibernation, accident d’une des navettes au moment de l’atterrissage. Du matériel irremplaçable est détruit. Les morts s’accumulent. La nature est par essence hostile et dangereuse ; celle de Pax, mystérieuse, ne fait pas exception à la règle. Pour survivre, les colons de Pax vont devoir affronter ce qu’ils ne comprennent pas et comprendre ce qu’ils affrontent.
❯ À propos de l’auteur
Sue Burke a travaillé comme journaliste et éditrice pour de nombreux journaux et magazines. Longtemps installée à Madrid, elle a notamment traduit en anglais Prodigies d’Angélica Gorodischer. Semiosis est son premier roman. (Source : Albin Michel Imaginaire)
❯ Ressenti
Gros coup de cœur, décidément cette collection fait des ravages, les deux derniers que j’ai lu (Une cosmologie de monstres et donc Semiosis) m’ont transportés.
Nous sommes dans un \ »Planet Opera » qui commence de manière assez classique, des colons humains débarquent sur une planète pour s’y installer, et là où l’originalité arrive (entre autres) c’est que le livre est séparé en chapitres qui décrira à chaque fois une nouvelle génération, donc d’un chapitre à l’autre, plusieurs années s\’écoulent et nous voyons l’évolution de la colonie dans sa globalité, si elle arrive à se développer, si l’objectif de départ tient la route, les rituels ou encore les stratégies de survie, et comment vont évoluer les personnages après plusieurs générations. Sur le dernier tiers du roman on passe à un chapitre par an, afin de bien comprendre les tenants et les aboutissants de toute cette histoire qui fini en apothéose. J’espère sincèrement qu’il y aura une suite, même si le livre se suffit à lui-même.
Il y a également un côté écolo assez prononcé, sans non plus que ce soit de la propagande, ce qui est difficile à écrire très certainement, surtout sur un premier roman. Sue Burke nous a construit tout un écosystème original, attrayant, intriguant, avec de nombreux éléments surprenants, une faune et un flore magnifiques avec lesquels vous aurez de sacrées surprises.
Les amateurs de SF, de Planet Opera, d’écologie, ou même tout autre lecteur souhaitant simplement s’essayer à la science-fiction peut lire ce livre en prenant beaucoup de plaisir et en trouvant une originalité hors du commun.
J’ai adoré cette lecture et j\’en parle beaucoup autour de moi afin de faire connaitre un maximum le livre tellement celui-ci m’a impressionné.
🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃
❯ Les +
Tout un nouveau monde ultra développé
La faune et la flore
La construction et l\’écriture
❯ Les –
r.a.s.
❯ Si vous aimez ce roman, vous aimerez certainement
Les Chants de Felya l’intégrale
Le Dieu du delta, Tome 1 : Le nouveau monde

Je remercie fortement les éditions Albin Michel Imaginaire pour leur confiance et l’envoi du roman.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :