Génocides – Thomas Disch






❯ Titre Génocides
❯ Auteur Thomas Disch
❯ Genre Science-Fiction
❯ Édition Mnémos
❯ Collection Hélios
❯ Format Poche
❯ ISBN 978-2-35408-707-4
❯ Date de parution 17/01/19
❯ Nombre de pages 256
❯ Prix 9,90€

❯ Description éditeur
Des arbres titanesques, à la croissance très rapide ont mystérieusement envahi la Terre. Ils colonisent le monde, assèchent mers et lacs, totalement indifférents au destin d’une civilisation humaine en train de disparaître dans ce cataclysme vert.
Dans le nord du Minnesota, Anderson, un agriculteur vieillissant, une bible dans une main et une arme à feu dans l’autre, tente désespérément de faire survivre la population d’une petite ville. Mais Jeremiah Orville, un citadin rescapé prêt à se venger et à défendre chèrement sa peau, devient un danger pour le groupe. Arriveront-ils à dépasser leurs différends pour vaincre l’ennemi ?

❯ À propos de l\’auteur
Thomas Disch (1940-2008) est né dans l’Iowa. Il fait des débuts remarqués en 1962 dans la revue New Worlds. Avec autant de rigueur que de talent, il anticipe pour l’humanité des avenirs de cauchemars dans les deux grands romans auxquels il doit sa notoriété : Génocides (1965), qui évoque la destruction des humains par des extra-terrestres et Camp de Concentration sur la création artificielle de « génies » humains en laboratoire. (source Mnémos)

❯ Ressenti
«Génocides » fait parti de ces romans de SF à l’ancienne et un peu kitch (par moment) que l’on prend plaisir à découvrir avec du recul, ici les événements se déroulent en 1972 (qui se trouve être le futur pour nos personnages) et nous nous retrouvons à suivre un groupe de personnes qui feront tout pour survivre face à une invasion digne de « La guerre des mondes » dans son principe, avec une humanité en total déclin et une planète Terre envahie par « La Plante », énorme végétal recouvrant tout et partout.

La première partie verra évoluer les personnages en plein chamboulement, dans une communauté prête à tout pour survivre.
Ensuite \ »Thomas Dish\ » nous fait basculer dans un récit tout en profondeur, physiquement, mais aussi mentalement, jusqu’où iront ces humains pour survivre, quelle est la limite à ne pas franchir pour garder son humanité, dans quelles conditions, comment et pourquoi, les liens familiaux, l’amitié, l’adversité, tous ces sujets sont abordés. 

Alors oui je vous dirais que ça à un peu vieilli, mais si l’on est d’accord avec le fait que c’est écrit dans les années 70, et que l’on fait donc abstraction de ce détail, on plonge dans une aventure terrible, glaçante et pessimiste à souhait, traitant des ressources de notre planète, de son écologie, du fait que l’homme se prend pour Dieu mais qu’il n’est au final qu’un mammifère, vous êtes prévenus, personnellement j’ai bien aimé cette noirceur et l’ancienneté du texte ne m’a pas dérangé, à l’instar d’un « Barjavel\ » ou d’un « Verlanger\ » par exemple.


🆅🅴🆁🅳🅸🅲🆃
❯ Les +
Les personnages
L’histoire
La noirceur du récit
❯ Les –
quelques passages un peu kitch
❯ Si vous aimez ce roman, vous aimerez certainement
La guerre des mondes de H.G. Wells
Voyage au centre de la Terre de Jules Verne
Le monde vert de Brian Aldiss

 Je remercie fortement les éditions Mnémos pour leur confiance et pour m’avoir envoyer ce roman.


4 commentaires sur “Génocides – Thomas Disch

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :