Le diable dans la peau – Paul Howarth

 

● Titre Le diable dans la peau
● Auteur Paul Howarth
● Traduction Héloïse Esquié
● Genre Western
● Édition Denoël
● Collection Sueurs froides
● Format Grand format – Broché
● ISBN 978-2207137765
● Date de parution 18/10/18
● Nombre de pages 432
● Prix 22,90€
 
 
 
● Description éditeur
Australie, Queensland, 1885. Une vague de sécheresse conduit la famille McBride au bord de la ruine. Leur terre est stérile, leur bétail affamé. Lorsque la pluie revient enfin, la famille pense être tirée d\’affaire. Mais le destin en a décidé autrement. Un soir en rentrant chez eux, Billy et Tommy, les jeunes fils McBride, découvrent leur famille massacrée. Billy soupçonne immédiatement leur ancien vacher aborigène. Les deux garçons se tournent vers John Sullivan, leur riche et cruel voisin, pour qu\’il les aide à retrouver le coupable. Malgré les réticences du jeune Tommy, Sullivan fait appel à la Police aborigène, menée par l\’inquiétant inspecteur Edmund Noone. Les frères McBride vont alors être entraînés dans une chasse à l\’homme sanguinaire à travers l\’outback désertique. Témoin impuissant des ravages que laisse la petite troupe dans son sillage, Tommy ouvrira les yeux sur le vrai visage de la colonisation australienne.
 
● À propos de l\’auteur
Paul Howarth a grandi en Angleterre avant de déménager à Melbourne un peu avant ses trente ans. Il a vécu six ans en Australie et obtenu la double nationalité en 2012 ; il vit maintenant à Norwich (Angleterre) avec sa famille. Il a obtenu un master de création littéraire à l\’université d\’East Anglia pour lequel il a reçu la bourse Malcolm Bradbury.
 
● Ressenti
L\’auteur a réussi à m\’embarquer dans son histoire, je dois le dire, surprenant.
Nous sommes clairement dans un western mais l\’originalité réside dans le fait qu\’il se déroule en Australie, ici pas de peuples amérindiens mais des aborigènes.
 
Les thèmes abordés sont (comme souvent dans les westerns) L\’aventure, la famille, l\’élevage, la violence, le meurtre, la vengeance, la rédemption. Ajoutons à cela le contexte historique, car si Paul Howarth nous propose un récit avec des thèmes ressemblant à beaucoup de westerns, il nous place dans un contexte historique bien particulier avec le partage des terres australiennes par les colons, la haine envers les tribues autochtones, le racisme extrême, les brigades de police aborigènes ayant réellement existées et perpétuant des massacres.
C\’est également un récit initiatique du passage de l\’enfance à l\’âge adulte.
 
Les divers lieux décrits sont tout simplement splendides, grandioses, contemplatifs, le Bush australien dans tout ce qu\’il a de plus sauvage.
 
C\’est clairement un roman à lire si vous aimez l\’aventure mais aussi si vous n\’avez pas peur de découvrir des faits historiques disons-le assez horribles.
 
● Verdict
● Les +
– Le contexte historique
– La sensation de liberté liée aux grands espaces
– Intéressant
● Les –
– r.a.s.
● Si vous aimez ce roman, vous aimerez certainement
– Pricesse Maorie de Bernard Simonay
– La terre du bout du monde de Tamara McKinley
– 3 heures 10 pour Yuma de Elmore Léonard
– Danse avec les loups de Michael Blake
  
● Je remercie fortement les éditions Denoël pour leur confiance et pour l\’envoi de ce roman.

   

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :