La saison des feux – Celeste Ng

 

           

 
           

● Titre La saison des feux
● Auteur Celeste Ng
● Traduction Fabrice Pointeau
● Genre Littérature contemporaine
● Édition Sonatine
● Format Grand format – Broché
● ISBN 9782355846502
● Date de parution 05/04/18
● Nombre de pages 377
● Prix 21€
 
 
 
● Description éditeur
A Shaker Heights, banlieue riche et tranquille de Cleveland, tout est soigneusement planifié pour le bonheur des résidents. Rien ne dépasse, rien ne déborde, à l\’image de l\’existence parfaitement réglée d\’Elena Richardson, femme au foyer exemplaire. Lorsque Mia Warren, une mère célibataire et bohème, vient s\’installer dans cette bulle idyllique avec sa fille Pearl, les relations avec la famille Richardson sont d\’abord chaleureuses.
Mais peu à peu, leur présence commence à mettre en péril l\’entente qui règne entre les voisins. Et la tension monte dangereusement à Shaker Heights.
 
● À propos de l\’auteure
Celeste Ng vit dans le Massachusetts. Après Tout ce qu\’on ne s\’est jamais dit, La Saison des feux est son deuxième roman publié chez Sonatine Editions.
 
 
● Ressenti
\ »La saison des feux\ » est une satire sociale et familiale se déroulant dans les beaux quartiers utopiques américains, vous savez ces maisons bourgeoises clonées les unes sur les autres et alignées au centimètre près, avec une pelouse impeccable, où les poubelles sont invisibles, ou papa possède une grosse berline clinquante, maman un SUV dernier cri et \ »fifille\ » un cabriolet rutilant. Le genre de lieu où tout est rose en apparence mais où jalousies, critiques, ragots et coups bas sont les maîtres mots.
 
Ici, une mère artiste et marginale accompagnée de sa fille débrouillarde vont débarquer et changer les règles du jeu, mettre un sacré coup de pied dans la ruche et faire tourner la tête des gens, et cela sans le vouloir vraiment, juste avec leur manière d\’être \ »normales\ ».
 
Un scénario qui pourrait ressembler à une série TV destinée aux jeunes femmes en quête d\’histoires faites pour se détendre à l\’instar des télés réalité ou les embrouilles des uns font le bonheur des autres. (attention rien de péjoratif ni dégradant dans mes propos, c\’est juste pour souligner le cliché).
C\’est un roman qui pourrait être comme ça, mais c\’est sans compter sur la plume de Celeste Ng qui prend les ingrédients cités ci dessus et les sculptes à la manière d\’un thriller à suspense dont les différents personnages ne seront pas épargnés, où les clichés vont êtres malmenés pour le plus grand plaisir des lectrices et des lecteurs grâce à une dynamique imparable. Il est vrai que j\’avais un peu peur en lisant le quatrième de couverture de tomber sur une histoire \ »cucu\ » mais non, c\’est prenant et les pages défilent sans que l\’on ne s\’en rende compte afin de connaître le fin mot de l\’histoire.
 
Je ne connaissais pas cette auteure, Celeste Ng, mais une chose est certaine, je vais m\’y intéresser de plus près à l\’avenir. Les éditions Sonatine ont le don de nous présenter des valeurs sûres et originales, encore une fois cela se confirme ici.
 
Je vais conclure en vous disant de ne pas hésiter à franchir le pas, c\’est un roman qui vaut la peine de se pencher dessus.
 
● Verdict

 
 
 
● Les +
– Une construction intelligente
– Du suspense
– Pas une once d\’ennui
– Original
● Les –
– La fin que j\’aurais bien vue différente (ce sera selon les goûts de chacun)
● Si vous aimez ce roman, vous aimerez certainement
– Tout ce qu\’on ne s\’est jamais dit de Celeste Ng
 
● Je remercie fortement les éditions Sonatine ainsi que le site Babelio pour l\’envoi du livre dans le cadre de l\’opération \ »Masse critique privilège\ ».

   

 

2 commentaires sur “La saison des feux – Celeste Ng

Ajouter un commentaire

  1. Est-ce que je me trompe si je dis que ça me fait penser à Desperate Housewives ? En tout cas pour la satyre qu'on retrouve dans la description du quartier. Je ne connaissais pas du tout et je me dis qu'une relation cordiale entre voisin qui dégénère doucement ça peut se tenter ! Merci pour la découverte !

    J'aime

  2. Non non, tu as raison, il y à des airs de Desperate Housewives mais en apparence seulement, ici c'est quand même traité de manière à ce que l'intrigue ressemble à un thriller. (Je n'ai vu que les 2 premiers épisodes de Desperate mais il me semble que c'est plus léger que La saison des feux).

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :