La nuit a dévoré le monde – Martin Page (Pit Agarmen)

 

 

● Titre La nuit à dévoré le monde
● Auteur Martin Page (Pit Agarmen)
● Genre Anticipation – Survie
● Édition J\’ai Lu
● Format Poche
● ISBN 9782290073193
● Date de parution 2014
● Nombre de pages 192
● Prix 6,50€
 
 
 
● Synopsis
Après une soirée mouvementée, Antoine Verney se réveille dans un appartement parisien vide, maculé de sang. Dehors, c’est la guerre. La police lutte inutilement contre une armée de zombies affamés, qui ne cesse de s’agrandir. Face à cette catastrophe, Antoine, qui n’a rien d’un héros, décide de se barricader dans l’appartement. Mais les zombies ne sont pas la seule menace dans ce monde apocalyptique !
 
● À propos de l\’auteur
Pit Agarmen est le pseudonyme de Martin Page, écrivain français qui a publié de nombreux romans et essais. Il nous fait découvrir ici une nouvelle facette de son talent, dans un registre assez différent de celui qu\’il explore habituellement, mais avec un style tout aussi maîtrisé et éclatant.
 
● Ressenti
Paris, quartier de Montmartre, c\’est là que se déroule l\’histoire de ce court mais intense roman \ »zombièsque\ ». Notre héros n\’en est pas un, il est peureux et assez lâche, il va tout faire pour ne pas avoir de contacts avec les zombies qui ont envahis nos rues, se barricader et essayer de tenir avec les conserves qu\’il trouvera dans les appartements alentours.
 
Vous me direz, énième histoire de zombies. Oui c\’est vrai encore une fois mais  ici les zombies sont relégués au rang de décors. On ne les voit que de loin et nous y sommes encore moins confrontés pour survivre.
Ici nous lisons plutôt un roman psychologique sur la solitude. Une réflexion sur l\’utilité de l\’humain sur Terre.
 
Le personnage principal est lui très humain, monsieur tout le monde, timide, déprimé par moment, solitaire et peu sociable du fait de ses \ »qualités\ » précédemment citées. Même si c\’est parfois une tête à claque on s\’attache vite à lui.
Le décor lui n\’a rien de mystérieux, une cage d\’escalier, un appart, un balcon, une rue.
 
Pour conclure je dirais que c\’est un bon roman, court mais intéressant et agréable, ça fait du bien de voir une histoire de zombies où ils ne sont pas forcément très présents afin de laisser la place à l\’être humain.
L\’histoire est actuellement adaptée au cinéma.
 
● Verdict
 
 
● Les +
– L\’originalité
– L\’humanité qui se dégage du récit
● Les –
– Très court
● Si vous aimez ce roman, vous aimerez certainement
– Zombie nostalgie de Øystein Stene
– Bird box de Josh Malerman
– Je suis un Dragon de Martin Page (Pit Agarmen)
● Au cinéma
– La nuit a dévoré le monde de Dominique Rocher avec Anders Danielsen Lie

2 commentaires sur “La nuit a dévoré le monde – Martin Page (Pit Agarmen)

Ajouter un commentaire

  1. L'idée m'avait interpellé dans les sorties littéraires, mais je craignais que ce soit trop \ »mou\ », trop \ »lent\ ». Le format court empêche cela je pense, en tout cas il m'attire déjà un peu plus!

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :