La Panse – Léo Henry

☐ Titre ☐ La Panse

☐ Auteur  Léo Henry
☐ Genre  Thriller, terreur, fantastique
☐ Édition ☐ Gallimard, collection Folio SF, inédit, mars 2017
☐ Infos techniques  Format poche (8,20€), 304 pages
☐ Synopsis 
Bastien Regnault part à la recherche de Diane, sa sœur jumelle, dont la famille n’a plus de nouvelles depuis plusieurs mois. Des indices convergents le mènent très vite à la Défense. Le quartier d’affaires, chargé d’histoire, va, petit à petit, se dévoiler à lui, lui révélant un monde inconnu et souterrain, où, semble-t-il, officie une mystérieuse et très ancienne société secrète : la Panse.

☐ À propos de l\’auteur 
Après Le casse du continuum, Léo Henry poursuit, avec La Panse, son exploration des genres dits «populaires». Il propose cette fois un thriller d’infiltration lovecraftien ancré dans l’ici et maintenant, un roman remarquable, qu’on
ne lâche plus une fois entamé, preuve, s’il en était encore besoin, de son immense talent. (source Gallimard Folio SF)
☐ Verdict 
La Panse, un roman noir se déroulant dans le quartier de La Défense à Paris, la Dalle, son Arche, ses buildings, son métro, son centre commercial, ses travailleurs arrivant en masse tel des automates à cravates et tailleurs, attaché-case et rythme soutenu, arriver dans les temps, repartant le soir de la même manière comme une ronde perpétuelle, mais surtout ses sous-sol, son vaste monde souterrain. La Panse c\’est cela, avec des lieux étranges, des gens étranges et des activités étranges se déroulant en dessous de table, masqueé par le peuple travailleur. Société secrète ou Secte, la limite n\’est pas palpable. C\’est dans cet environnement que Bastien notre personnage principal va tout faire pour retrouver sa sœur jumelle disparue.
Les personnages sont très bien, entre les allumés, les gens normaux, les dépressifs ou les paumés, chaque acteur de l\’histoire est intéressant.
Côté histoire ça tient la route, angoisses et noirceur au premier plan, une once de fantastique mais vraiment très peu, au point de ne pas trouver la limite entre réel et imaginaire.
L\’écriture est fluide, je ne connaissais pas la plume de Léo Henry, c\’est poignant, nerveux, tranchant. Les pages défilent vite, très vite dans des chapitres fluides et courts, une fois le livre en main il est difficile de le lâcher malgré quelques passages à vide.
Pour conclure je dirais que H.P. Lovecraft ou Edgar Allan Poe auraient certainement aimé ce roman d\’une noirceur profonde.
Ma note 8/10 
Les +
⇨ La noirceur du récit ⇦
⇨ Une fois lancé on a du mal à décrocher ⇦
⇨ Les personnages et les lieux ⇦
Les – ☐ 
⇨ Quelques passages à vide ⇦
Si vous aimez ce livre vous aimerez certainement
⇨ Dagon de H.P. Lovecraft ⇦
⇨ Le syndrome Copernic de Henry Loevenbruck ⇦

2 commentaires sur “La Panse – Léo Henry

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :