Sim survivor – Loïc Le Borgne

Titre : Sim survivor
Auteur : Loïc Le Borgne
Genre : Dystopie, Young Adult
Éditeur : Scrineo, octobre 2016
Format : broché, grand format, 351 pages (16,90€)

Cette chronique est le fruit d\’un partenariat, je tiens à remercier le site Babelio et les éditions Scrineo pour leur confiance et l\’envoie de ce roman.

Description de l\’éditeur

Sandro, 18 ans, est un fils de bonne famille, qui s’ennuie dans son monde luxueux et douillet au point de rechercher par tous les moyens à « planer ». Il est contacté par Ambra, une adolescente de 17 ans au caractère bien trempé, qui lui propose de vivre une expérience inédite et puissante.  A ses côtés, Sandro se retrouve embarqué dans un stupéfiant jeu en théorie virtuel, Sim Survivor, dont chaque saison est suivie par des millions de fidèles connectés.
Sandro comprend vite que ce monde, violent et cruel, n’est peut-être pas une simple

simulation. Et si, comme le pense Ambra, tout était réel ? S’il ne s’agissait pas d’un jeu mais d’une véritable et impitoyable épreuve de survie ?

Tout en jouant sa peau, Sandro doit percer bien des mystères, jusqu’à réaliser que l’avenir du jeu mais aussi de son pays est entre ses mains.
Extrait
Au plafond, une fille de seize ou dix-sept ans hurlait en se débattant, assaillie par une meute de cannibales.
Extrait
-C\’est souvent comme ça, dans les régimes totalitaires confirma Ambra. On appâte et on terrifie les gens en même temps.
Extrait
Les tombes semblaient anciennes, voir antiques. De nombreuses dalles penchaient, comme prêtes à chuter. Les portes de plusieurs tombeaux étaient sorties de leurs gonds. De guingois, elles dissimulaient mal les ténèbres qu\’on devinait au cœur de ces monuments de pierre.

Extrait
-J\’ai déjà entendu cela, dit-il. Vous faites référence à un vieux film du vingtième siècle.
Blade runner, oui. J\’apprécie ces vieilleries. Et particulièrement le personnage de Nexus 6, l\’androïde. Finalement ils ont réussi à les créer pour de bon, leurs réplicants !

Verdict
Sim survivor est une dystopie.
Tout d\’abord le contexte fonctionne bien, un jeune riche et blasé qui n\’aspire qu\’à deux choses, dominer les autres et les humilier, puis s\’évader intellectuellement en prenant des drogues hallucinogènes sous forme de nanoparticules, aucun danger mais bad-trip assuré.
Il va malgré lui se retrouver dans un jeu de télé réalité, le plus connu de tous, Sim survivor.
Nous allons donc suivre les aventures de ce jeune homme.
L\’action est omniprésente du début à la fin, on a même du mal à trouver des moments de calme parmis cette tempête d\’adrénaline, les chapitres sont assez courts et s\’enchaînent sans répit.
Pour ce qui est des personnages, nous trouvons le classique duo du gars et de la fille qui vont faire équipe avec un peu de romance. En dehors du couple, ça devient déjà plus original, des vampires, loups-garous, dragons mais aussi plein plein d\’autres sortes de monstres divers et variés, ceux qui aiment les créatures fantastiques vont adorer !
Tout se passe sur des îles dont chacune à sa particularité, je ne rentre pas plus dans les détails sur le contenu pour ne pas vous gâcher les différentes surprises.
Je me permet de faire un rapport à Hunger games pour dire qu\’ici tout de même on surfe sur la même vague (le jeu, le présentateur exubérant, les riches sociétés qui regardent les pauvres se battrent dans une télé réalité, un seul survivant ou couple peut finir vainqueur etc…)
Par contre en phrase d\’accroche du courrier que j\’ai reçu avec le livre on nous parle d\’un mélange de Battle Royale, Hunger game et Divergente, je ne suis pas d\’accord, autant on est proche de Hunger game sur les aspects cités plus haut, autant il n\’y a aucune ressemblance à Battle Royale si ce n\’est la survie sur une île (en tant que fan inconditionnel de BR je ne peux pas appuyer ni soutenir ce rapprochement), pour ce qui est de divergeant je ne vois pas trop non plus le rapport, mis à part que ce sont des dystopies.

Pour conclure, Loïc Le Borgne nous livre ici un \ »Hunger game like\ » avec beaucoup d\’action et une conséquente panoplie de créatures et monstres sympa dans des environnements variés. Sans être très original on passe tout de même un bon moment.
 Ma note : 8/10

2 commentaires sur “Sim survivor – Loïc Le Borgne

Ajouter un commentaire

  1. Je ne suis pas sûre d'accrocher à 100%. Ce que tu décris à l'air d'être un mélange de trucs pioché de façon totalement aléatoire dans d'autres dystopies afin d'en faire une autre. Je passerai mon tour 😉

    J'aime

  2. Non c'est tout de même travaillé et original mais c'est vrai qu'il y a tellement de dystopies maintenant (surtout en roman jeunesse) qu'ils finissent tous par s'entrecroiser.

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :