L\’abbaye des cents péchés – Marcello Simoni


Titre : L\’abbaye des cent péchés
Auteur : Marcello Simoni
Série : Codex Millenarius (Tome 1)
Genre : Aventure, polar, historique
Éditeur : Éditions Michel Lafon, octobre 2016
Format : Grand format, broché, 430 pages (19,95€)
La lecture de ce roman est le fruit d\’un partenariat. Je tiens à remercier les éditions Michel Lafon ainsi que le site livraddict.com pour leur confiance et l\’envoie de ce livre.

Présentation de l\’éditeur

Août 1396. Le Lapis Exilii, une précieuse relique dont le pouvoir est susceptible de faire basculer l’Europe dans un chaos plus destructeur encore que les guerres qui la consument, attire les convoitises du puissant Karel de Luxembourg et du cardinal d’Avignon, prêts à tout pour s’en emparer.
Lorsque le valeureux chevalier Maynard de Rocheblanche reçoit la lourde tâche de le retrouver afin d’empêcher qu’il ne tombe entre de mauvaises mains, il s’élance sur les routes de France et d’Italie.
Mais il ne saurait y avoir de quête sans danger, et celle-ci est
loin de faire exception…
Extrait
Maynard suivait Eudeline dans les couloirs du couvent. Il s\’efforçait de brider son imagination. Cette évocation de l\’Apocalypse avait fait naître dans ses pensées d\’inquiétants scénarios. Il en venait à redouter que le rêve des deux chevaliers ne soit rien d\’autre qu\’un funeste présage.
Extrait
Tout en ignorant absolument ce qu\’il trouverait au bout du chemin, il nourrissait un espoir secret, celui de voir s\’ouvrir à Mont-Fleur un nouveau chapitre de son existence. Qu\’il soit meilleur ou pire que les autres, peut lui importait. L\’essentiel, c\’était de se délivrer des fantômes du passé, des souffrances, du besoin de vengeance.
Verdict
Marcello Simoni nous propose avec ce premier tome du Codex Millenarius, L\’abbaye des cents péchés, la mise en place de l\’intrigue et des personnages pour une série prometteuse.
Comme tout premier tome le rythme n\’est pas forcément très élevé (ici ce n\’est pas un problème, je ne me suis pas ennuyé). L\’histoire se déroule au XIV ème siècle dans une période où la chevalerie est en déclin. Nous découvrons donc les aléas de Maynard de Rocheblanche, chevalier désireux de tenir sa parole, donnée à un défunt noble sur les champs de bataille afin de retrouver une relique sacrée, Le Lapis Exilii,  pour la protéger contre des âmes malintentionnées pouvant s\’en servir pour prendre le pouvoir de la papauté en Avignon et répandre le chaos sur l\’Europe.
En parallèle nous suivons la vie de la sœur de Maynard, devenue Mère supérieure (donc Abbesse) du couvent de Reims, c\’est une partie du livre que j\’ai vraiment beaucoup aimé.
Une histoire qui n\’est pas sans me faire penser à un mélange de \ »Game of throne\ » sans le côté Fantasy mais avec des arguments historiques en toile de fond, une aventure médiévale au temps des croisades, et du \ »Nom de la rose\ » pour l\’ambiance complots, espionnage et manipulations dans diverses abbayes à la recherche d\’indices pour trouver la fameuse relique.
Il y a évidemment bien plus de personnages et de lieux dans cette histoire mais il serait dommage que je vous en dise plus afin de préserver l\’intrigue, sachez que tous les personnages sont bien construits, c\’est l\’un des points forts du roman.
Le deuxième point intéressant se porte sur les détails et les description de cette période médiévale ou les novices du genre n\’auront aucun mal à se plonger et pourront découvrir des choses intéressantes. En fin d\’ouvrage l\’auteur nous fait également un topo explicatif de certaines choses présentent dans le livre, ainsi qu\’un rapport sur les faits historiques ou fictifs, les choix qu\’il a fait, les personnages et lieux ayant vraiment existé etc.
Le scénario en lui même, bien qu\’intéressant, n\’est pas ce qui a retenu le plus mon attention, sans toutefois être ennuyeux, disons qu\’il est classique et correspond à ce que l\’ont peut attendre de ce genre d\’aventure, ni plus ni moins.
Pour conclure je ne peut que vous conseiller de lire ce roman, à condition de vous engager sur la suite de la saga quand elle paraîtra (on s\’arrête en pleine intrigue quand le stress est au plus haut à l\’instar de la saison 1 de Game of throne pour ceux qui l\’ont vue ou lue).
Les lecteurs experts en période médiévale et/ou très exigeants trouveront eux, peut-être le scénario un peu léger.

Dans tous les cas, c\’est un début de saga qui se lit vite et facilement malgré ces 430 pages et je m\’engagerai dans le deuxième tome avec plaisir lors de sa sortie car j\’ai vraiment envie de savoir ce qui va se passer par la suite.
 Ma note : 7,5/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :