Phare 23 – Hugh Howey


Titre : Phare 23
Auteur : Hugh Howey
Genre : Science-fiction
Édition : Actes Sud, collection Exofiction, Septembre 2016
Format : Ebook (14,99€), existe au format papier, 232 pages (19,80€)


Présentation de l\’éditeur :

Pendant des siècles, des hommes et des femmes ont été gardiens de phare et ont assuré la sécurité des bateaux. C\’est un boulot solitaire et ingrat. Jusqu\’à ce que quelque chose se passe. Qu\’un bateau soit en détresse. Au 23e siècle, on pratique toujours ce métier, mais dans l\’espace. Un réseau de phares guide dans la Voie Lactée des vaisseaux qui voyagent à plusieurs fois la vitesse de la lumière. Ces phares sont
d\’une solidité à toute épreuve. Ils sont construits pour être extrêmement robustes. Ils ne connaissent jamais d\’avaries. En théorie…
À propos de l\’auteur :
Hugh Howey est mondialement connu depuis son succès avec le très bon roman de science-fiction Silo, il à depuis écrit une suite et une préquelle à Silo avant ce nouveau roman Phare 23.

Extrait 1 :
Parfois, le vrai semble faux, en particulier quand on a eu le faux sous les yeux si longtemps.

Extrait 2 :
Mourez sans bruit et vous êtes un chiffre. Mourez de façon spectaculaire et vous êtes un nom.

Verdict :

Phare 23 est un court roman de science-fiction où nous suivons les aventures d\’un ex combattant interstellaire, blessé de guerre et héro décoré, reconverti en gardien de phare de l\’espace.

Pendant toute une partie du roman nous avons le droit aux questions existentielles et philosophique du personnage principal, c\’est un personnage seul et solitaire, un peu dépressif et qui n\’aime pas faire le moindre effort, c\’est un personnage que j\’ai adoré détester.

Sur la deuxième partie du récit, les choses bougent un peu plus, puis le rythme s\’emballe avec des rencontres improbables, de l\’action, de la romance, des morts, des chasseurs de prime, des animaux et des aliens autour du phare 23 jusqu\’à en devenir quasi frénétique sur la fin.

Pas mal d\’humour grinçant, j\’ai trouvé ce récit assez bon malgré ce que j\’ai pu en lire à droite et à gauche je ne me suis pas ennuyé.
C\’est un peu court, c\’est le seul gros reproche que je ferais à ce roman qui a tout de même le mérite d\’être original même si il ne vaut pas Silo.

 Ma note 8/10


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :