Vernon Subutex – Virginie Despentes



  • Titre :Vernon Subutex
  • Auteur :Virginie Despentes
  • Genre :Drame, Chronique sociale, roman
  • Édition :Le livre de poche, janvier 2016
  • Format :Poche, 429 pages, 7,90€

Présentation de l\’éditeur :
Qui est Vernon Subutex ?
Une légende urbaine.
Un ange déchu.
Un disparu qui ne cesse de ressurgir.
Le détenteur d\’un secret.
Le dernier témoin d\’un monde révolu.
L\’ultime visage de notre comédie inhumaine.
Notre fantôme à
tous.
À propos de l\’auteur :
Virginie Despentes est l\’auteur, notamment, de Baise-moi (1993, adapté au cinéma et coréalisé avec Coralie Trinh Thi), Les jolies choses(1998), Teen Spirit (2002), Bye Bye Blondie (2004, adapté au cinéma par l\’auteur), King King Théorie (2006), Apocalypse bébé (2010, Prix Renaudot). Elle est jurée du Prix Fémina depuis 2015.
 Extrait 1 :
 À la fin des années 80, on disait pour désigner ce genre de fille qu’elle avait un look de camionneuse. Mais Gaëlle était trop blondinette et fluette pour qu’on pense à l’appeler comme ça. Elle ne souriait pas souvent. Elle écoutait Crazy Cavan, The Easybeats et David Bowie. Elle volait des disques par paquets, en les glissant sous son pull, elle avait vu faire dans Christiane F, mais elle n’avait aucun talent pour la délinquance, si ce n’est qu’elle ne manquait pas d’aplomb pour essayer de s’y mettre. Vernon la sermonnait, mais il était incapable de lui interdire l’entrée du magasin. Elle ressemblait trop à un chaton super énervé.

Extrait 2 :
Il est admiratif, ces gars du rock, comment ils réussissent à devenir direct séniles sans passer par la case maturité. Vernon, comme d’autres, on sent bien que jamais dans sa vie il ne s’est posé la moindre question, sur rien. Ah, lui, les groupes de parole, les séances chez le psy et l’ébranlement de la paternité, il est passé au travers, peinard. Il est resté le même qu’à vingt ans, à croire qu’il a vieilli dans du formol.
Extrait 3  :
Elle a cinq ans. Qu’est-ce qu’elle fabrique encore en poussette ? Avec un biberon de lait au chocolat, en prime. On lui dit que c’est une question d’époque, mais elle voit bien, autour d’elle, que les autres enfants sont mieux éduqués. Quand la petite chougne, à table, Marie-Ange lui plaque la main sur la bouche pour pouvoir continuer à parler. Elle ne lui demande pas ce qu’elle a, elle ne lui apprend pas qu’on ne coupe pas la parole aux adultes, elle tend la main et la bâillonne. Xavier sait que ce ne sont pas des façons de traiter un enfant qui sait déjà parler et marcher.
Verdict :
Virginie Despentes nous livre avec Vernon Subutex une véritable peinture du climat social français actuel.
 Elle aborde un nombre incroyable de thèmes tels que la précarité, la drogue, la violence conjugale, le milieu du X, l\’homosexualité, les trans-genres, les relations de couple, l\’engagement, la politique, la musique, la rue, le showbiz, l\’argent, la trahison, la confiance ou l\’amitié, entre autres, et tout autant de personnages avec comme fil rouge ce fameux Vernon, ex disquaire recyclé en chômeur de longue durée que l\’on va suivre et voir glisser de plus en plus bas.
Vernon est un personnage attachant. Presque le seul personnage attachant du roman d\’ailleurs et je pense que c\’est pour cela qu\’il a ce rôle central.
Les autres personnages croisés ont tous quelque chose de profondément mauvais ou de mesquin mais son très intéressants et développés afin d\’aborder chaque thème de cette description sociale.
Certains passages sont assez démoralisants, surtout au début, l\’ambiance du livre en générale n\’est pas faite pour les lecteurs qui souhaitent se détendre, on est clairement dans la déprime organisée, dans un livre coup de poing, qui veut choquer mais subtilement, choquer par l\’émotion, vous rentrer dans le cerveau sans l\’oublier.
C\’est mon premier roman de Despentes, j\’ai vraiment apprécié, contrairement à ses films que je n\’aime pas trop, ici le récit est intéressant, je pense qu\’un film serait trop court pour décrire une histoire pareille.
En conclusion si vous aimez les récits forts et éparpillés, si vous aimez les chroniques avec pleins de personnages divers et variés mais un livre tout de même intelligent avec un phrasé cru mais jamais gratuitement, alors Vernon Subutex est fait pour vous, dans le cas contraire je ne suis pas certain que ça vous plaira mais essayez on ne sait jamais !

Bonus :
Si vous souhaitez écouter la playlist du roman, elle est disponible sur le site http://www.vernon-subutex.fr
(merci à CTRL pour l\’info)

 Ma note 8,5/10



2 commentaires sur “Vernon Subutex – Virginie Despentes

Ajouter un commentaire

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :