The Woods, Tome 1 – James Tynion IV & Michael Dyalinas




  • Titre : The Woods, Tome 1
  • Auteur : James Tynion IV & Michael Dyalinas
  • Genre : Comics, horreur, science-fiction
  • Édition : Ankama, mars 2016
  • Format : Album semi rigide, 224 pages + bonus (existe en format numérique)

Présentation de l\’éditeur :
Le 13 octobre 2013, 437 étudiants, 52 professeurs et 24 membres du personnel de l\’école de Bay Point à Milwaukee disparaissent sans laisser de traces. À des années-lumière, bien au-delà des frontières de notre système solaire, ces 513 personnes se retrouvent au milieu d\’une étrange forêt primaire. Où sont-ils ? Pour quelle raison ont-ils été amenés ici ? Les réponses seront
difficiles à trouver et surtout, à croire.

À propos de l\’auteur :
Elève puis collaborateur de Scott Snyder, James Tynion IV intervient en tant que co-auteur sur les séries Batman Annual (DC) puis Batman Eternal (DC). Il fait partie des scénaristes les plus en vu actuellement aux Etats-Unis. The Woods (Boom! Studio) est sa première série originale.
Michael Dialynas est un dessinateur grec, résidant à AthèneS. Il travaille actuellement sur plusieurs séries telle que Spera (Archaïa), Amala\’s Blade (Dark Horse) et The Woods (Boom! Studio)

                                                       Verdict :

Pour commencer j’ai acheté ce comics sur un coup de tête car la couverture m’a interpellé et énormément plue, je la trouve magnifique, c’est le genre de dessin que je verrais bien en lithographie au mur chez moi.

De plus c’est de la SF et j’adore cela, j’ai donc acheté ce comics en prenant le risque de ne pas regarder l\’intérieur avant de la lire.

Un double sentiment m’anime sur cette œuvre, j’ai vraiment aimé l’histoire, elle est assez originale dans son scénario, les personnages ont du caractère et en prime les auteurs ont développé un bestiaire vraiment génial et intéressant.

Le deuxième sentiment que j’ai et qui tranche avec ce que j’ai pu dire avant, c’est que les dessins sont classique, du pure comics et les couleurs sont affreuses, à la limite je me demande comment les bon à tirer ont été validés avec tout ce côté kitch et criard qui ferait fuir un Gremlins.

Pour conclure, il a donc fallu prendre sur soit pour faire abstraction du visuel kaléidoscopique et de la déception après un tel enthousiasme au magasin en retenant le reste, si l’on y parvient c’est une histoire vraiment sympa et il me tarde de connaître la suite dans le futur tome 2, en espérant que le coloriste sera sérieux en effectuant le calibrage de son écran de travail de manière plus raisonnable.
Vous trouverez en fin d’album une galerie d’une vingtaine de pages présentant les différentes couvertures de l’album selon les éditions et pays dessinées par différents artistes.

  Ma note 7/10

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :