Charly 9 – Jean Teulé




Titre : Charly 9
Auteur : Jean Teulé
Genre : Roman historique, histoire, littérature contemporaine
Édition : Pocket, mars 2012
Format : Poche, 244 pages

Présentation de l\’éditeur :
Charles IX fut de tous nos rois de France l\’un des plus calamiteux.
À 22 ans, pour faire plaisir à sa mère, il ordonna le massacre de la Saint-Barthélemy, qui épouvanta l\’Europe entière. Abasourdi par l\’énormité de son crime, il sombra dans la folie. Courant le lapin et le cerf dans les salles du Louvre, fabriquant de la fausse monnaie pour
remplir les caisses désespérément vides du royaume, il accumula les initiatives désastreuses.
Transpirant le sang par tous les pores de son pauvre corps décharné, Charles IX mourut à 23 ans, haï de tous.
Pourtant, il avait un bon fond.

À propos de l\’auteur :
Jean Teulé est l\’auteur d\’une dizaine de romans. Je, François Villon a reçu le prix du récit biographique. Le Magasin des Suicides a été traduit en quatorze langues et fera l\’objet d\’une adaptation cinématographique au printemps 2012. Darling fut adapté au cinéma. Le Montespan, prix Maison de la Presse, a été élu parmi les vingt meilleurs livres de l\’année 2008 par la rédaction du magazine Le Point.

Extrait 1 :
Il y a un bref silence puis on entend de l’autre côté de la cloison un bruit de pas de personne saoule. Le roi va ouvrir la porte de son bureau donnant sur le couloir. Une blondinette – espionne de l’escadron volant de la reine mère – sort de la pièce d’à côté en titubant, sonnée, comme estropiée du cerveau pour des mois. Ronsard qui, panier de salades à la main, arrivait enfin vers le cabinet royal la croise. Il fait aussitôt demi tour. En habit noir, col blanc, il prend par le bras la blondinette chancelante, repart dans l’autre sens avec elle en lui proposant :

Mignonne, allons voir si la rose
Qui ce matin avait déclose
Sa robe de pourpre au soleil
À point perdu cette vesprée…

La blondinette tourne la tête vers le poète :
— Commeint ?!

Extrait 2 :
— Crevez, crevez les peaux de huguenots, Sire ! insiste Birague. La saignée est bonne au mois d’août. Ce n’est pas votre chirurgien Paré qui vous dira le contraire…
— Ambroise Paré, mais c’est un protestant ! s’affole Charles. Je veux qu’il soit épargné ! Envoyez-le quérir et qu’on l’enferme dans ma chambre lui commandant de n’en bouger. Il ne serait pas raisonnable que quelqu’un qui peut sauver tant de gens soit ainsi massacré.
— C’est vrai qu’il est en telle réputation de savoir que même les plus chauds catholiques ont recours à lui, concède Gondi. Il n’y aura eu finalement que la marquise de Boissière qui se soit laissée mourir plutôt que de devoir la vie à un huguenot…
— Et je veux qu’on sauve aussi Marie Touchet ! hurle le roi. Ma maîtresse protestante est si excellente en beauté et en caractère que je ne saurais me passer d’elle ! Qu’il ne lui soit fait aucun tort ni déplaisir ainsi qu’à ma protestante nourrice, madame Portail…
— Oui, bon, ben ça va !… s’énerve Catherine de Médicis. Si on doit épargner tout le monde, ce n’est même pas la peine de le faire !

Verdict :
Ce roman historique et hystérique m\’a bien plus et bien fait rire avec son humour noir qui fait tache (de sang), et sa folie meurtrière, notamment le massacre de La Saint Barthélémy qui est impressionnant et limite supportable, et dire que ça a eu lieu, comme quoi c\’est pas nouveau les timbrés qui massacre les gens à tour de bras   !

Ici Charles IX ou plutôt Charly 9 se fait manipuler par sa mère Catherine de Médicis et son frère, il va faire violence et guerre de religion un peu contre son gré mais cela va le ronger et le rendre complètement fou et ronger par la mort il deviendra un bourreau pour le peuple de France.

D\’habitude c\’est une partie de l\’histoire de France qui ne me plaît pas spécialement, les rois etc…. En exemple je n\’ai pas aimé les rois maudits de Druon, et bien ici l\’auteur a réussi à me faire apprécier le sujet.

C\’est le deuxième ouvrage de Jean Teulé que je lis (j\’avais lu le magasin des suicides) et je peut maintenant dire que j\’aime la plume de cet auteur, c\’est trash et c\’est cash tout en étant intéressant historiquement parlant grâce à cette petite pointe d\’humour noir.

 Ma note 7/10
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️◽️◽️◽️

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :