Les sortilèges de la cité perdue – Preston & Child




Titre : Les sortilèges de la cité perdue
Auteur : Douglas Preston & Lincoln Child
Genre : Thriller, archéologie, aventure
Édition : J\’ai lu, janvier 2015
Format : Poche, 539 pages

Présentation de l\’éditeur :
Le docteur Nora Kelly est stagiaire à l\’Institut archéologique de Santa Fe. Depuis la mort de ses parents, le ranch familial a été laissé à l\’abandon. Un soir, elle s\’y rend et découvre la maison saccagée. Elle est agressée par une étrange créature dont elle ne sait s\’il s\’agit d\’un homme ou d\’un animal, qui lui réclame «la lettre». Nora découvre alors un courrier écrit par son père quinze ans plus tôt, évoquant Quivira, la légendaire cité des Indiens anasazis, dont il confirme l\’existence et la
localisation. Nora parvient à convaincre son patron de financer une expédition. Prête à tout, elle ne s\’attendait pas à avoir pour
compagnie l\’horreur et la mort.

À propos des auteurs
Douglas Preston et Lincoln Child ont écrit en duo une vingtaine de thrillers à succès dont La chambre de curiosité, Fièvre mutante mettant en scène l\’inspecteur Pendergast ainsi qu\’une nouvelle série, Les missions de Gideon Crew.

Extrait :
Smithback revint au présent. Il savait pourquoi il se laissait aller à ces divagations. Il se connaissait suffisamment bien pour comprendre ce qui lui arrivait : il pensait à tout et à n’importe quoi pour oublier ce qu’il était en train de faire. En fait, si l’on creusait un peu, il était littéralement terrifié. Il avait eu plus que sa part de situations dangereuses : se coltiner un tueur dans un immense musée, lutter pour sa survie dans le labyrinthe de tunnels des sous-sols de New York. Et aujourd’hui, malgré la lumière agréable de l’après-midi, il se sentait plus menacé que jamais. Cette vallée dégageait une malveillance vague, diffuse, qui le mettait très mal à l’aise.

Verdict :
Du Preston et Child comme on aime, même si ce n\’est pas une histoire de l\’inspecteur Pendergast on y retrouve Smithback le journaliste qui apparaît dans les deux premiers tomes de l\’inspecteur que sont Relic et Le grenier de l\’enfer. Nora Kelly l\’héroïne ici viendra elle dans le 3 ème tome La chambre des curiosités. (Nul besoin d\’avoir lu Pendergast pour apprécier Les sortilèges de la cité perdue mais pour les amateurs ils apprécieront).

Apres cette parenthèse venons en à ce thriller, archéologie, aventure, suspense, action, un brin d\’horreur, la recette est la même que d\’habitude mais elle fonctionne encore une fois, on ne s\’ennuie pas, le roman est un veritable page turner comme souvent avec Preston & Child.

Une cité Anasazis

Le thème abordé des indiens Anasazis est très prenant et on apprend beaucoup de choses à leur sujet et même si on est dans la fiction les auteurs se sont inspirés de faits réels au niveau historique comme précisé en fin d\’ouvrage.

Les personnages bien qu\’assez caricaturaux sont vraiment intéressants et ont des personnalités bien trempées.

L\’intrigue nous apporte sont lot de surprises et de suspense et ont fini notre lecture avec envie d\’une suite (qui n\’existe pas, mais on ira piocher dans la bibliographie des auteurs pour soulager notre envie de rester dans cet univers bien particulier).

À consommer sans modération !

 Ma note 8/10
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️ ⭐⭐️◽️◽️

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :