Le Cimetière des livres oubliés, tome 1 : L\’Ombre du vent – Carlos Ruiz Zafón




Titre : Le Cimetière des livres oubliés, tome 1 : L\’Ombre du vent
Auteur : Carlos Ruiz Zafón
Série : Complète, 3 tomes
Genre : Littérature contemporaine, roman, suspense
Édition : Robert Laffont éditions, Mai 2012
Format : Broché, grand format, 516 pages (existe au format poche)

Description de l\’éditeur :
Dans la Barcelone de l\’après-guerre civile, « ville des Prodiges » marquée par la défaite, la vie est difficile, les haines rôdent toujours. Par un matin brumeux de 1945, un homme emmène son petit garçon – Daniel Sempere, le narrateur – dans un lieu mystérieux du quartier Gothique : le
Cimetière des livres oubliés. L\’enfant, qui rêve toujours de sa mère morte, est ainsi convié par son père, modeste boutiquier de livres d\’occasion, à un étrange rituel qui se transmet de génération en génération : il doit y « adopter » un volume parmi des centaines de milliers. Là, il rencontre le livre qui va changer le cours de sa vie, le marquer à jamais et l\’entraîner dans un labyrinthe d\’aventures et de secrets « enterrés dans l\’âme de la ville » : L\’Ombre du vent. Avec ce tableau historique, roman d\’apprentissage évoquant les émois de l\’adolescence, récit fantastique dans la pure tradition du Fantôme de l\’Opéra ou du Maître et Marguerite, énigme ou les mystères s\’emboîtent comme des poupées russes, Carlos Ruiz Zafón mêle inextricablement la littérature et la vie.

Verdict :
Un très bon roman de Zafon, c\’est mon deuxième apres Marina et l\’ombre du vent me confirme je suis conquis par cet auteur.

Une histoire dramatique menée par des personnages hauts en couleurs et en caractère que l\’on retiendra longtemps, le Barça de ce livre est noir, sombre, envoûtant, beaucoup de brouillard ce qui donne une impression de malaise ou de fantastique alors que le livre en est dépourvu, c\’est très beau à s\’imaginer !
Ce sentiment est accentué et suggéré par la couverture du livre, tout de sépia.

Quelques longueur tout de même (de la page 200 à 400 environs je me suis pas mal ennuyé mais le premier et le dernier tiers sont si bien qu\’on pardonne ce moment).

En tout cas, c\’est un roman que l\’ont se doit de lire au moins une fois pour sa propre culture littéraire.

 Ma note 7/10
⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️⭐️◽️◽️◽️

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :