Futu.Re – Dmitry Glukhovsky

Genre : science-fiction, utopie, anticipation, dystopie, immortalité
Édition : L\’atalante collection La dentelle du cygne 2015

Histoire :
Dans un avenir pas si lointain… l\’humanité a su manipuler son génome pour stopper le processus de vieillissement et jouir ainsi d\’une forme d\’immortalité.
L\’Europe, devenue une gigapole hérissée de gratte-ciel où s\’entasse l\’ensemble de la population, fait figure d\’utopie car la vie y est sacrée et la politique de contrôle démographique raisonnée.
La loi du Choix prône que tout couple qui souhaite avoir un enfant doit déclarer la grossesse à l\’État et désigner le parent qui devra accepter l\’injection d\’un accélérateur métabolique qui provoquera son décès à plus ou moins brève échéance.
Une mort pour une vie, c\’est le prix de l\’État providence européen.
Matricule 717 est un membre de la Phalange qui débusque les contrevenants. Il vit dans un cube miteux de deux mètres d\’arête et se contente du boulot de bras droit d\’un commandant de groupe d\’intervention. Un jour, pourtant, le destin semble lui sourire quand un sénateur lui propose un travail en sous-main : éliminer un activiste du parti de la Vie, farouche opposant à la loi du Choix et au parti de l\’Immortalité, qui menace de briser un statu quo séculaire.

Extrait 1 :
Si des cheveux grisonnants embarrassent les foules dans les lieux publics, alors m\’asseoir dans une rame avec un nourrisson dans les bras reviendrait à y promener une girafe en laisse.

Extrait 2 :
– Tu n\’as pas le droit d\’être ici avec moi, n\’est-ce pas ? demande-t-elle. J\’imagine qu\’en ce moment même tu enfreins tes règles, hein ?
– Le codex.
– Et personne ne va te demander ce que tu fait à Barça avec la copine d\’un terroriste ?
– J\’essaie de ne pas y penser.
– T\’as raison. Il y a des choses auxquelles il ne faut jamais penser.

Verdict :
Un récit de SF exceptionnel, il est vrai que c\’est un roman très dur voir hyper violent pour certaines scènes mais c\’est aussi un roman très riche qui ne fait pas 726 pages pour rien.

Je vous avouerais que au début j\’ai eu un peu de mal avec l\’écriture, c\’était difficile de tout comprendre, de par les mots utilisés mais aussi a cause de flashback sous forme de souvenirs mais aussi de rêves, finalement une fois habitué après quelques chapitres on rentre vraiment dedans et c\’est génial.

Notre personnage principal 717 est un homme dur, violent, sanguin et un peu antipathique, c\’est déjà un bon point car c\’est vrai que des romans ou les personnages principaux sont tout beau tout gentil il n\’y à pratiquement que ça ces derniers temps.
Ici il lui arrive plein de péripéties que le mène à réfléchir, à se prendre la tête à changer. A changer oui car personne n\’est parfait et il se rend compte que sa vie n\’a pas de vrai sens, l\’amour s\’immisce en lui sans qu\’il s\’y attende.

Je ne vous en dit pas plus sur l\’histoire sinon cela vous gâcherait le plaisir, on ne peut pas en dire trop sans spoiler.

Pour ce qui est de l\’environnement on est dans de la pure anticipation, il y à sur Terre 170 millards d\’humains, ils sont immortels. Notre histoire se déroule en Europe qui est devenue une ville, une \ »Gigapole\ » de 70 milliards d\’âmes ou la verdure n\’existe plus, le ciel n\’est pas visible, l\’horizon non plus si ce n\’est que par les très très riche habitants des penthouse en haut des buildings qui jouissent de jardin privatif sur les toits.
Car l\’Europe cette Gigapole est remplie d\’immeubles, de tours et de building allant de 1 à 2 kilomètres de hauteur, en bas se trouvent les pauvres, au milieu les classes moyenne vivent dans des petites boite de 2 mètre sur 2 pour une personne seule et les riches on le haut et toute la place qu\’ils veulent.

J\’ai littéralement été absorbé par cette histoire, un livre à vraiment découvrir, pour ma part il fini dans mes coups de coeur de 2016 (le premier), je suis certain que je me souviendrais longtemps de cette histoire et que je vais repensé à des détails et des scènes souvent.

Attention aux personnes sensibles, c\’est un roman de SF noir, très noir, cru, cash, réaliste avec des scènes choquantes par moment, ce n\’est vraiment pas un livre pour les plus jeunes, même pour les fan de dystopie jeunesse je pense qu\’il faut être assez mûre pour s\’attaquer à ce pavé.
Pour les autres, si vous aimez la SF et les romans noir, allez y sans hésiter.

Coup de cœur ❤️👍
Ma note 5/5 ▪️▪️▪️▪️▪️

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :