Les chants de Felya, L\’intégrale – Laurent Genefort

Genre : science-fiction, colonisation spatiale, aventure, romance, intégrale
Édition : Le livre de poche 2016

Histoire :
Aux confins de l’univers se commettent les pires atrocités. Sur Felya, une planète d’extraction minière, la puissante compagnie Felexport exploite toutes les ressources à sa portée : minérales, animales, végétales… et humaines. Pour les tribus indigènes, divisées, toute résistance est vaine. Que peuvent des lances contre des tanks ? Elles passent sous le joug de Felexport les unes après les autres : les hommes rejoignent les rangs de son armée, les femmes ses bordels. Puni pour avoir enfreint les coutumes de son peuple, le jeune Lorin doit prouver son attachement aux siens. Dans sa quête, il va rencontrer Soheil, de la tribu des tailleurs de sel. Tous deux vont devoir mettre de côté leurs différences s’ils veulent survivre aux épreuves qui les attendent. La rébellion, l’espoir attendu par toute la planète, n’est peut-être pas loin…

Verdict :
Cet intégrale regroupe la trilogie de Felya, Felya planètes indigène envahie par les colonies minières (je vous rassure la ressemblance avec le film Avatar s\’arrête ici).

Le tome 1 : \ »Le labyrinthe de chaire\ » nous transporte dans une tribu primitive obligée de fuir le village pour échapper aux autorités minières qui veulent leur imposer leurs lois. On suivra particulièrement dans cette histoire un adolescent et son frère (qui sont tous 2 à la limite de passer à l\’âge adulte) ainsi qu\’une jeune fille mystérieuse aux yeux arc en ciel.
C\’est un très bon récit ou l\’action et la réflexion se mêlent harmonieusement dans des paysages très intéressants et un bestiaire assez fouillé, le récit passe très vite et les personnages sont intéressants.

Le tome 2 : \ »De chaire et de fer\ » nous met directement au cœur de l\’action avec notre personnage principal du premier tome mais cette fois il est rendu en esclavage et la seul manière de poursuivre sa quête est de s\’engager dans l\’armée des colons dans la section des \ »indigènes\ ».
Un deuxième tome assez bon également (même si je préfère le premier tout de même), ici c\’est action action action, poursuites, traque et guerre qui finiront par mener le lecteur à une fin assez surprenante.

Le tome 3 : \ »Lyanne\ » retrace un pant de l\’adolescence de la fille de notre héro, qui, poursuivie par les colons et par les autorités religieuses par le biais de mercenaires doit quitter son bidonville afin de ne pas finir en rat de laboratoire suite à des rumeurs sur son patrimoine génétique. Elle suit pour vivre les conseils de sa mère sur un enregistrement qui est le seul bien qu\’elle possède en plus de son animal de compagnie (une sorte de poule géante pouvant être montée, clin d\’œil je pense aux Chocobos de Final Fantasy).
Elle va devoir beaucoup voyager dans les su erber décor de Felya (avec son herbe mauve et ses deux soleils), la fin sans être trop surprenante m\’as plue mais le récit complet de ce troisième et dernier tome m\’as semblé ne jamais finir et m\’a moins captivé mais à le mérité de nous apporter des précisions et réponses sur les deux premières parties de l\’intégrale.

Pour conclure je dirais que c\’est un récit intéressant et qui comblera les lecteurs de SF comme de Fantasy, Laurent Genefort nous offre une plume facile à lire et cohérente ainsi qu\’un univers qui sans prétention réussi à égaler des séries de SF bien plus connues.

Ma note 3/5 ▪️▪️▪️▫️▫️

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :